Stratégie de l'université

Stratégie immobilière

L'université de Bordeaux mène une politique d'investissement immobilier à 20 ou 30 ans visant à accompagner la transformation de l'université, renforcer l'attractivité de ses campus, contribuer à l'amélioration des conditions de vie et de travail et rendre son parc immobilier le moins énergivore possible.

Photo : Patio du bâtiment B18 sur le campus Bordes © Arthur Pequin
Patio du bâtiment B18 sur le campus Bordes © Arthur Pequin
  • L'immobilier, un atout pour le développement de l'université de Bordeaux
  • Une stratégie immobilière pour accompagner la transformation de l'université
  • La dévolution : un levier pour faire de l’immobilier un atout

Un schéma directeur à 20 ans

Le schéma pluriannuel de la stratégie immobilière définit les orientations stratégiques et les objectifs opérationnels à court, moyen et long terme (20 ans).  L'enjeu est d'accompagner le développement et la transformation de l'université de Bordeaux. Les objectifs de cette stratégie immobilière ambitieuse sont :

  • dégager des moyens nouveaux et récurrents ;
  • pour disposer d'un patrimoine rénové, adapté aux missions et besoins futurs et régulièrement mis à niveau ;
  • pour répondre au projet stratégique global de l'université de Bordeaux et à l'évolution prévisionnelle de ses activités d'enseignement, de recherche et de développement de la vie de campus.

L’amélioration des performances énergétiques et environnementales à l'université

L’université s'inscrit dans une dynamique de gestion raisonnée de l’eau et une réduction des gaz à effets de serre dans le cadre de la mutation de son parc immobilier. L’objectif de sobriété Eau/Energie repose sur 3 enjeux comprenant 8 axes :

La prise en compte de l’humain

  • L’amélioration de l’organisation interne des établissements
  • Le monitoring et le suivi des consommations eau/énergie
  • La sensibilisation des usagers

La maîtrise effective des consommations

  • L’amélioration du patrimoine bâti et de ses équipements techniques
  • La performance de l’exploitation maintenance
  • L’utilisation des ressources d’Energies Renouvelables (EnR) locales

Une vision tournée vers l’avenir

  • Un pilotage pérenne de la démarche
  • Préparer une démarche Développement Durable (DD) globale

Les principaux axes de la stratégie immobilière

  • modernisation et adaptation aux besoins du parc avec plus de 50 projets réalisés d'ici 2025 ;
  • utilisation plus rationnelle de l’espace par une diminution du nombre de m² de 4,4% d'ici 2030. L'université axe son action par l'aménagement intérieur pour gagner en souplesse en planifiant ses ressources et en modulant ses espaces. La deuxième action est d'accompagner de nouveaux modes de travail, d'enseignement et de recherche ;
  • mise en œuvre du plan d'action de transition énergétique pour faire évoluer les comportements, optimiser l'exploitation des équipements, maitriser les coûts d'investissement et réduire l'empreinte carbone ;
  • valorisation de son patrimoine foncier avec 29 hectares et près de 450 000 m² de constructibilité.
 La construction d'un bâtiment dédié à la faculté d'Odontologie a permis à la fois de rassembler les formations en santé sur le site de Carreire et de moderniser les salles de formation  © université de Bordeaux
La construction d'un bâtiment dédié à la faculté d'Odontologie a permis à la fois de rassembler les formations en santé sur le site de Carreire et de moderniser les salles de formation © université de Bordeaux
Photo Cour Leyteire  du campus Victoire © Arthur Pequin

Inscrire le patrimoine immobilier dans la stratégie de l’université, c’est avoir de l’ambition en termes de formation, de recherche, d'innovation, de vie de campus et de rayonnement à l'international. C'est aussi s'ouvrir sur son environnement comme contribuer à mieux loger ses étudiants, accueillir des entreprises, avoir des infrastructures partagées avec la société, permettre les innovations sociétales, être un terrain d'expérimentation pour les villes intelligentes, être acteur de la transition énergétique et environnementale...

Frédéric Bos, Vice-président en charge du patrimoine immobilier

Le patrimoine immobilier en quelques chiffres

  • 187

    hectares

    de foncier

  • 57,2

    hectares

    de patrimoine bâti

  • 293

    bâtiments

  • 116

    hectares

    le domaine universitaire le plus grand d'Europe

  • 88 %

    du patrimoine localisé

    dans la métropole bordelaise

  • 37

    sites géographiques

    répartis sur toute la Nouvelle-Aquitaine


Projet urbain

 

En devenant propriétaire de son foncier en décembre 2019, l’université de Bordeaux devient un acteur majeur dans la fabrication de la ville de demain. Les grands projets urbains de l’université vont façonner le visage des campus et du territoire sur lequel elle est ancrée.

En savoir +

 À deux pas du centre ville de Bordeaux, le campus Bastide bénéficie d'un cadre idéal avec de nombreuses infrastructures modernes © Arthur Pequin
À deux pas du centre ville de Bordeaux, le campus Bastide bénéficie d'un cadre idéal avec de nombreuses infrastructures modernes © Arthur Pequin

La dévolution : un levier pour faire de l’immobilier un atout

Après le transfert de la masse salariale et le budget global, la dévolution est le transfert du patrimoine de l'Etat au profit de l'université, ce qui constitue une nouvelle étape de l’autonomie des universités. La dévolution est un outil pour mettre en place une meilleure stratégie immobilière de site.

Les 5 bénéfices de la dévolution du patrimoine :

  • lancer et financer elle-même ses travaux ;
  • maîtriser des moyens financiers alloués à l’immobilier, pour planifier ses projets sur le long terme ;
  • acheter ou vendre des immeubles ou des terrains et garder 100 % des produits de cession en cas de vente ;
  • adapter en permanence son parc immobilier à son activité ;
  • adopter une gestion immobilière durable prenant en compte les besoins de financement du Gros Entretien et Renouvellement (GER) ultérieur.
  • 29

    hectares

    valorisables

  • 45

    hectares

    de constructibilité

Devenir propriétaire de son foncier, un acte d'autonomie et de responsabilité fort

La dévolution est une opportunité pour renforcer le positionnement de l'université sur son territoire, aux côtés des collectivités territoriales. C'est un levier d’actions pour son propre développement grâce à un fort potentiel de valorisation de son foncier, puisqu'elle peut se projeter sur les évolutions nécessaires en matière d'immobilier et d'aménagement pour la réalisation de ses missions de formation et de recherche.


Opération Campus Bordeaux

L'Opération Campus Bordeaux est aujourd’hui l’un des éléments majeurs de la stratégie immobilière pluriannuelle de l’université de Bordeaux au service de sa transformation pour devenir une grande université européenne, ancrée au cœur d'un territoire attractif et dynamique dont elle constitue un levier essentiel de la compétitivité.
L’ambition de l'Opération Campus Bordeaux se traduit par un projet immobilier et d’aménagement des espaces extérieurs du campus.

  Le projet Opération Campus Bordeaux compte parmi les six premiers dossiers sélectionnés en 2008 © université de Bordeaux
Le projet Opération Campus Bordeaux compte parmi les six premiers dossiers sélectionnés en 2008 © université de Bordeaux

Les objectifs de ce projet d'envergure

  • repenser les espaces de vie, de travail et les espaces publics ;
  • rassembler les communautés scientifiques et d’enseignement pour optimiser les échanges ;
  • améliorer le confort des étudiants, personnels et enseignants-chercheurs ;
  • réduire l’empreinte environnementale du parc immobilier, favoriser les mobilités douces. 

En savoir +

 L’Opération Campus Bordeaux permet de moderniser le parc immobilier datant des années 60-70 pour s’adapter aux nouveaux usages © Arthur Pequin
L’Opération Campus Bordeaux permet de moderniser le parc immobilier datant des années 60-70 pour s’adapter aux nouveaux usages © Arthur Pequin

Opération Campus Bordeaux est une opportunité unique pour :

  • dessiner un nouveau visage des campus universitaires à Bordeaux pour les rendre attractifs, durables et ouverts sur la ville ;
  • optimiser et rationaliser les espaces de vie et de travail de la communauté universitaire par la rénovation et l'adaptation du patrimoine immobilier ;
  • tisser davantage de liens avec la cité grâce à la requalification des espaces publics et l'ouverture toujours plus grande du campus sur la ville.

Les partenaires de l’Opération Campus Bordeaux concourent chacun à leur niveau à la réussite de ce projet partenarial

L'Etat, la Région Nouvelle-Aquitaine, Bordeaux Métropole, la Banque des Territoires-groupe Caisse des dépôts et la Banque Européenne d'Investissement sont en première ligne aux côtés des établissements d'enseignement supérieur pour financer les projets mais aussi pour apporter leur expertise à la conduite stratégique et opérationnelle de l'Opération Campus.

 La rénovation des plaines de sports renforce l'attractivité de l'université et son ouverture sur la ville © Brool Video
La rénovation des plaines de sports renforce l'attractivité de l'université et son ouverture sur la ville © Brool Video

Plan France Relance : 51,3 millions d’euros pour la rénovation énergétique

Dans le cadre du plan France Relance proposé par le gouvernement, l’université de Bordeaux a obtenu une enveloppe financière de 51,3 millions d’euros pour la rénovation énergétique de son parc immobilier et l’améliorer les conditions de vie au travail et en études.

Concrètement, ce financement permet de soutenir :

  • la rénovation énergétique des bâtiments ;
  • l'optimisation et la modernisation des installations techniques ;
  • le développement des énergies renouvelables sur les campus.

Les objectifs :

  • baisse sensible des consommations d'énergie ;
  • meilleur confort pour la communauté universitaire qui travaille et étudie au sein des bâtiments concernés.
 Logo - Plan France Relance
  • 39

    projets

    financés

  • 11

    communes réparties dans toute

    la région Nouvelle-Aquitaine

  • 51,3

    millions

    d'euros

Ce plan sur 3 ans accélère la stratégie de transition énergétique et environnementale de l’université.

Une quarantaine de projets financés

La dotation de 51,3 millions d'euros va permettre de financer une quarantaine d’opérations :

  • rénovation énergétique (34,4M€) ;
  • optimisation et modernisation des installations techniques (8,3M€) ;
  • développement des énergies renouvelables (8,6M€).

Quelques exemples de travaux prévus : rénovation et installation de réseaux de chauffage, de ventilation et de climatisation ; renouvellement du parc d'éclairage intérieur et extérieur ; isolation de l’enveloppe et des menuiseries des bâtiments ; accessibilité PMR ; sécurité incendie.

Les projets financés dans le cadre de France Relance

 Les projets financés par France Relance sont un véritable saut qualitatif en matière d’efficacité énergétique © Gautier Dufau
Les projets financés par France Relance sont un véritable saut qualitatif en matière d’efficacité énergétique © Gautier Dufau

Tous les campus concernés

L’université de Bordeaux a fait le choix de répartir ses projets sur l’ensemble de son parc immobilier afin de répondre au double objectif de l’appel à projets : accélérer la transition énergétique et diffuser le plan de relance dans l’économie locale. Ainsi, les projets retenus sont localisés au sein de 11 communes : Talence, Bordeaux, Pessac, Gradignan, Villenave d’Ornon, Agen, Périgueux, Dax, Pau, Le Barp et Mont de Marsan et font appel à des entreprises de toutes tailles.