Mobilité étudiante

Faire un stage à l'étranger

Mise à jour le :

L'université de Bordeaux permet à ses étudiants d'effectuer leur stage à l'étranger, quelle que soit la discipline étudiée. Les bureaux mobilité vous accompagnent dans votre projet.

Photo : L'université collabore avec avec plus de 500 établissements dans le monde pour permettre à la communauté étudiante de bénéficier d'une mobilité à l’étranger © université de Bordeaux
L'université collabore avec avec plus de 500 établissements dans le monde pour permettre à la communauté étudiante de bénéficier d'une mobilité à l’étranger © université de Bordeaux

Stage à l'étranger

Etape 1 : trouver un stage

vous pouvez envoyer une candidature spontanée, demander au responsable de votre formation, consulter des sites et plateformes proposant des stages, répondre à des offres...

Retrouvez de nombreuses offres de stage sur cette plateforme européenne : http://erasmusintern.org

Etapes 2 : contacter son référent

Contactez votre référent stage pour établir votre convention de stage (disponible sur votre ENT)

Etape 3 : demander un financement

Pour toute demande de financement, vous devez consulter les conditions d'éligibilité et les modalités de candidature aux différentes bourses, remplir le formulaire en ligne (dossier "moveon") et le transmettre à votre bureau mobilité en plus du dossier Aquimob. 

En savoir +

Informations liées à la sécurité

Dans le cadre de votre départ en stage à l'étranger, vous devez vérifier la classification des risques-pays de l'université de Bordeaux.

Si la zone de destination se trouve en zone orange ou en zone rouge dans la classification risques-pays, une demande d'avis devra être soumise au Fonctionnaire Sécurité Défense (FSD). La demande est à présenter au moins 2 semaines avant le départ pour une zone orange et au moins 3 semaines avant le départ pour une zone rouge.

Important

Dans le contexte de guerre et de vives tensions générées par le conflit Ukraine-Russie, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères a « fortement recommandé aux français de passage en Russie (touristes, visiteurs, étudiants, professionnels en mission) de prendre leurs dispositions pour quitter sans délai le pays » et « de différer tout déplacement vers la Russie ».

Le gouvernement a demandé le rapatriement des étudiants se trouvant dans ces pays et invite vivement de différer tout départ prévu. Ainsi, toutes demandes de stage vers la Russie, l’Ukraine ou la Biélorussie sont suspendues jusqu'à nouvel ordre.

Par ailleurs, les stages à destination des pays limitrophes à la zone de guerre (Lettonie, Lituanie, Finlande, Moldavie, Roumanie, Hongrie, Slovaquie, Pologne, Estonie) sont déconseillés sauf raison impérative et devront faire l’objet d’une demande spécifique auprès du Fonctionnaire de Sécurité et de Défense pour avis et arbitrage.

Stages au Royaume-Uni

Depuis le 1er janvier 2021, le Royaume-Uni applique un nouveau régime d'immigration qui n'inclut aucun statut pour les étudiants souhaitant réaliser un stage conventionné sur leur territoire. Des démarches pour faire reconnaître le statut de stagiaire de l'enseignement supérieur ont été entamées par les autorités françaises auprès des autorités anglaises.

Dans l'attente, si vous souhaitez effectuer un stage au Royaume-Uni, votre demande de visa risque d'être bloquée par les autorités britanniques.

Stage de recherche au Canada

Mitacs est un organisme canadien à but non-lucratif qui soutient les collaborations entre les universités et l'industrie par le biais, notamment, de programmes de bourses. Ces bourses sont à destination des étudiants, doctorants, et post-docs, de l'université de Bordeaux ou un de ses partenaires du site Bordelais, pour la réalisation de séjours de recherche depuis et vers le Canada dans des laboratoires de recherche ou dans l'industrie.

Dans le cadre du partenariat entre l'université de Bordeaux et Mitacs, des programmes bilatéraux de mobilité de recherche sont cofinancés par les deux partenaires.

Stage de recherche Globalink Research Internship

  • Type de mobilité : soutien à la mobilité sortante, stage étudiant
  • Public concerné : étudiants de premier cycle et 1re année de master qui souhaitent se rendre au Canada pour un stage d'été de 3 mois en laboratoire de recherche
  • Durée du stage : 12 semaines (3 mois) entre mai et septembre
  • Lieu du stage : laboratoires de recherche au Canada
  • Montant de la bourse : l'intégralité des frais de déplacement et de séjour sont couverts par le programme, ainsi que les coûts additionnels (frais spécifiques demandés par l'établissement d'accueil, sécurité sociale, etc.)
  • Couverture de la bourse : billet d'avion aller-retour pour le Canada ; transfert de l'aéroport au Canada jusqu'au lieu d'hébergement ; une allocation logement (30 $CA / jour soit 930 $CA / mois) ; assurance santé ; versement des frais d'inscription des étudiants (300 $CA) ; une allocation pour les repas et les frais annexes (200 $CA / semaine) ; parrainage par d'autres étudiants du campus au Canada ; inscription à des événements / ateliers de développement professionnel ; certificat de stage de recherche.
  • Modalités de versement : prise en charge des dépenses par Mitacs et allocation logement/repas versée à l'étudiant

En savoir +

Bourse de recherche Globalink Research Award

  • Type de mobilité : soutien à la mobilité entrante et sortante (depuis et vers le Canada), dans le cadre d'un stage (pour les étudiants) ou d'un séjour de recherche (pour les doctorants et post-doctorants)
  • Public concerné : étudiants de premier cycle (3e année de licence), les cycles supérieurs et les postdoctorants qui souhaitent participer à un échange de laboratoire de recherche à court terme (3 à 6 mois).
    A noter : les étudiants doivent déjà avoir trouvé leur stage avant de postuler.
  • Durée du stage : 12 à 24 semaines (3 à 6 mois environ)
  • Lieu du stage : Laboratoires de recherche au Canada ou en France
  • Montant de la bourse : 6 000$CA pour la totalité du séjour quelle que soit la durée 
  • Modalités de versement : Bourse versée par Mitacs aux universités partenaires, pour reversement aux bénéficiaires
  • Date limite : les candidatures peuvent être déposées tout au long de l'année. Des sessions d’évaluation des dossiers reçus seront effectuées régulièrement.

En savoir +

Accelerate International

  • Type de mobilité : soutien à la mobilité entrante et sortante, stage en entreprise et chez l'université partenaire dans le cadre d'un projet de recherche conjoint
  • Public concerné : étudiants en master ou doctorat ou les postdoctorants de l'université de Bordeaux (toutes disciplines) qui souhaitent participer à un stage de recherche (4 à 6 mois) dans une entreprise et un laboratoire académique du pays partenaire.
  • Partenariat : partenariat tripartite (universités canadienne et française + entreprise)
  • Durée du stage : 4 à 6 mois, à partager entre le Canada et la France. Les étudiants doivent passer un minimum de 25% du temps du projet dans leur université et 25% dans l'entreprise dans le pays partenaire.
  • Lieu du stage : toutes universités, toutes entreprises au Canada et à Bordeaux
  • Montant de la bourse : 15 000$CA pour la totalité du projet quelle que soit la durée de la mobilité
  • Couverture de la bourse : subvention de recherche
  • Modalités de versement : subvention versée par Mitacs à l'université canadienne et gestion par le superviseur canadien

En savoir +

Stage d'été en médecine

En DFASM 1, vous pouvez partir pour 1 mois dans presque tous les pays sauf ceux d'Asie du Sud-Est et ceux déconseillés par le Ministère des affaires étrangères.

En DFASM 3, vous pouvez partir pour 1 mois pour un projet personnel ou via un partenariat de l'université de Bordeaux. La liste des partenariats est disponible au bureau de mobilité du campus Carreire.

Etape 1 : préparer son projet

Préparez votre projet en participant à la réunion d'information proposée par la direction des relations internationales et vos coordinateurs pédagogiques de mobilité.

Pour les projets personnels (DFASM 1 et DFASM 3) : contactez les hôpitaux et universités que vous souhaitez solliciter afin d'obtenir un accord de principe (dans un premier temps, un échange de mail avec un médecin de l’établissement choisi vaut accord de principe).

Pour les partenariats (DFASM 3) : vérifier également les partenariats existants qui pourraient vous intéresser.

Etape 2 : déposer sa candidature

Déposer une candidature sur Apoflux avant le 30 novembre.

Joindre les pièces justificatives suivantes au dossier :

Etape 3 : après la sélection

1- Confirmez votre mobilité sur Apoflux au plus tard le 8 décembre 

2 - Établissez une convention de stage tripartite avec la structure d'accueil et l'université de Bordeaux. Cette étape de la procédure se fait avec le service de la scolarité de l'UFR des Sciences médicales (RDC du bâtiment 5D).

En savoir +

Contact : les bureaux de mobilité

  • Sciences de la santé, sciences de l'Homme, STAPS et INSPE

    Campus de Carreire et Victoire
    146 rue Léo Saignat, bât AD (RDC)
    Lundi, Mardi, Jeudi, Vendredi : 9h-12h30 / 14h-17h / Fermé le mercredi

    05 57 57 13 01 / 45 04

    outgoing-carreire%40u-bordeaux.fr

  • Droit, science politique, économie, gestion, IUT

    Campus de Montaigne-Montesquieu
    16 avenue Léon Duguit
    Mardi et Vendredi : 9h30-12h / Mercredi et Jeudi : 13h45-16h

    05 56 84 29 39 / 86 39

    outgoing-pessac%40u-bordeaux.fr

  • Sciences et technologies, biologie, IUT et ISVV

    Campus Peixotto
    351 cours de la Libération, bât. A37
    Lundi à jeudi : 13h30-17h15 / Vendredi : 9h-12h30

    05 40 00 83 33 / 69 50

    outgoing-talence%40u-bordeaux.fr

Quelques conseils pour préparer votre mobilité

Pour réussir son séjour à l'étranger, une préparation minutieuse s'impose. Financement, documents administratifs, couverture santé, titre de séjour, etc.

Préparer sa mobilité

Sécurité

A ce jour, les flux de voyageurs entre la France et les pays étrangers sont rouverts selon des modalités qui varient en fonction de la situation sanitaire des pays tiers et de la vaccination des voyageurs. Du fait de la circulation du virus COVID-19 et de ses variants, toute entrée de France et toute sortie du territoire est encadrée mais non interdite.

La classification des risques-pays permet de savoir si vous devez demander un avis au Fonctionnaire de sécurité et de défense.

Consultez les sites conseils aux voyageurs et Ariane.