Structures de recherche

Instituts et autres structures

Mise à jour le :

En plus des départements de recherches et des laboratoires, l’université comprend des instituts spécialisés et d’autres entités qui participent au dynamisme scientifique de l’établissement.

Photo : Un bâtiment de plus de 10.000 m² édifié sur le site de l'Inrae à Villenave d'Ornon accueille une partie des équipes de recherche et plus de 600 étudiants de l'institut des sciences de la vigne et du vin (ISVV) © Gautier Dufau
Un bâtiment de plus de 10.000 m² édifié sur le site de l'Inrae à Villenave d'Ornon accueille une partie des équipes de recherche et plus de 600 étudiants de l'institut des sciences de la vigne et du vin (ISVV) © Gautier Dufau

Certaines structures productrices de savoirs n’entrent pas dans la classification classique en raison de leurs spécificités. Il s’agit notamment de structures ayant des activités plus larges que la recherche et de co-constructions portées avec certains partenaires de l'université de Bordeaux.

IHU Liryc

Liryc est un des six instituts hospitalo-universitaires créés par l'État français en 2011 dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir avec l’objectif de dynamiser la recherche médicale et l’innovation en France.

Porté conjointement par l'université de Bordeaux et le CHU de Bordeaux, conjuguant recherche, innovation, soins et formation, l’institut hospitalo-universitaire Liryc apporte de nouvelles réponses aux pathologies du rythme cardiaque : la fibrillation auriculaire, la fibrillation ventriculaire, responsable de la mort subite, et l’insuffisance cardiaque d’origine électrique.

Les chercheurs et médecins de Liryc sont à l’origine d’avancées scientifiques majeures dans les domaines des fibrillations auriculaires et ventriculaires, et de la resynchronisation cardiaque. Ces recherches ont conduit à de nouvelles stratégies thérapeutiques mises en œuvre dans le monde entier. 

L’originalité de Liryc réside dans le rassemblement en un même lieu de compétences scientifiques très diverses et complémentaires aux côtés d'équipes cliniques de niveau international. Les équipes de cet IHU publient aujourd’hui de nombreux articles et travaux de recherche, et se positionnent à la 9ème place des universités internationales en rythmologie cardiaque, aux côtés d’institutions prestigieuses comme la Harvard medical school et la Mayo Clinic.

L'IHU Liryc

Liryc regroupe au sein d’un même institut chercheurs, médecins, ingénieurs, experts nationaux et internationaux, autour des patients, dans un environnement technologique unique.

En savoir +

  • 162

    employés

  • 101

    essais cliniques

    en cours

  • 16

    brevets

    déposés

  • 1 669

    publications

  • 3

    start-up

    créées

  • 5 554

    consultations

    en 2020


Institut des sciences de la vigne et du vin (ISVV)

Au cœur de la première région productrice de grands vins dans le monde, l'Institut des sciences de la vigne et du vin (ISVV) de l'université de Bordeaux est un pôle pluridisciplinaire de recherche, d'enseignement supérieur et de développement doté d’une organisation singulière visant à relever les défis de la viticulture d’aujourd’hui et de demain, en collaboration étroite avec l’Inrae et les autres établissements d’enseignement supérieur du site bordelais.

L’Institut des sciences de la vigne et du vin est une composante de l’université de Bordeaux en permanence à l’écoute des préoccupations de la filière viti-vinicole et qui tente d’anticiper les enjeux de demain. Elle est ainsi l’un des tout premiers centres de recherche, de formation et de transfert de technologie sur la vigne et le vin en Europe et dans le monde.

Parmi les projets portés par l’institut, VITADAPT initié en 2007 vise à étudier le comportement des cépages bordelais dans un contexte climatique changeant, et à tester l’adaptation et le potentiel d’éventuels candidats à une introduction dans l’encépagement bordelais.

L'ISVV

À l’ISVV, la recherche pluridisciplinaire se décline autour de trois grands thèmes fédérateurs et synergiques : environnement, typicité et qualité, marchés.

En savoir +

  • 250

    chercheurs

  • 600

    étudiants

    par an

  • 60

    œnologues

    diplômés par an

  • 55

    partenaires

    académiques et industriels à l’international

  • 10

    hectares

    de vignes expérimentales

  • 3000

    m2 de culture

    sous serre


L'Observatoire Aquitain des Sciences de l’Univers (OASU)

L’université de Bordeaux accueille également l’Observatoire Aquitain des Sciences de l’Univers (OASU). Celui-ci contribue au progrès des connaissances par l’acquisition, l’archivage et l’exploitation de données d’observation en sciences de l’Univers et de l’environnement.

Il fournit aux unités de recherche de son périmètre ainsi qu'à la communauté nationale et internationale des services liés à leurs activités de recherche. Il participe activement à la définition et à la mise en œuvre de synergies de recherche dans son domaine.

L’OASU s’appuie sur une unité mixte de services, l’UAR « POREA » (Pluridisciplinarité au service de l’Observation et de la Recherche en Environnement et Astronomie) pour la mise en œuvre de ses missions. Elle a pour co-tutelle l’université de Bordeaux, le CNRS, l’INRAE et La Rochelle Université.

Les domaines de recherche couverts par les laboratoires de l’OASU vont de l’océanographie côtière, des géosciences marines, et de l’étude du domaine littoral dans un contexte de changement global à la formation des étoiles, en passant par les propriétés atmosphériques et de surface des planètes, les questions de climat, d’habitabilité ou de recherche de la vie.

L'OASU

L'OASU contribue dans le cadre de ses missions à la formation initiale et continue des étudiants, à la formation permanente de l’ensemble de ses personnels et concourt à la diffusion des connaissances auprès du grand public.

En savoir +