Portraits et témoignages

«Je suis bilingue : je parle le scientifique et l’industriel»

Mise à jour le :

Matthieu Faessel est directeur du TechnoShop de l’Institut universitaire de technologie (IUT) de Bordeaux depuis 2015. Ingénieur de recherche, il est à cheval entre deux univers, celui de la science et celui de l’industrie.

Photo : Matthieu Faessel © Arthur Pequin
Matthieu Faessel © Arthur Pequin

Quèsaco le Technoshop ? Presque comme son nom l’indique, il s’agit d’une plateforme dont l’objectif est d’apporter un soutien technologique aux laboratoires de recherche ainsi qu’aux PME/I et start-up de la région dans leurs projets d’innovation. Comme l’explique très bien Matthieu Faessel, « nous sommes des trouveurs de solutions. On vient nous voir quand il faut dénicher le mouton à 5 pattes, autrement dit l’Idée que les autres n’ont pas! » Créé en 2015 en parallèle du Fablab ce centre de ressources technologiques avait besoin d’un directeur.

« J'avais pour projet de revenir dans la région et Frédéric Bos*, le directeur de l'IUT m'a proposé de me confier la mise en place du TechnoShop, une belle occasion ! » raconte-t-il. Bien qu’il ne soit pas originaire de Bordeaux, Matthieu Faessel a fait un DEA et une thèse en sciences pour l’ingénieur (mention sciences du bois) à l’université de Bordeaux (1 à l’époque). S’en suivent quelques années à Paris dans un laboratoire de la prestigieuse Ecole des Mines avant ce retour bienvenue à Bordeaux à l’aube de la quarantaine.

Inventer tous les jours

Véritable passerelle entre l’industrie et la recherche, le Technoshop fonctionne sur le modèle d’une entreprise et emploie 10 ingénieurs et techniciens, plutôt spécialisés en robotique, mécanique, informatique, électronique ou mécatronique… Des compétences transverses au service des industriels en demande d’innovations.

« Nous sommes des toubibs de la technique plaisante Matthieu Faessel, nous rendons services aux entreprises et aux laboratoires car nous comprenons leurs besoins et nous cherchons des solutions innovantes et uniques pour chacun, on ne se repose jamais sur nos lauriers » ! En tant que directeur, Matthieu Faessel fait vivre la structure avec souplesse et agilité. Tantôt VRP à la recherche de partenariats, tantôt ingénieur ou technicien, il participe au développement et à la mise en œuvre des projets. « Mon objectif est d’être utile, d’aider les entreprises de la région à trouver des solutions innovantes et économiques dans un esprit de service public » déclare-t-il. Ce qu’il aime aussi dans son travail ? « Inventer tous les jours, c’est mon côté créatif…. Je suis un artiste refoulé, je voulais jouer du saxophone, j’ai fini par faire de la physique fondamentale… »

Mon objectif est d’être utile, d’aider les entreprises de la région à trouver des solutions innovantes et économiques dans un esprit de service public »

Matthieu Faessel, directeur du TechnoShop de l’Institut universitaire de technologie

L’université de Bordeaux pour vous ?

« Un vivier de compétences et de connaissances dans de nombreux domaines.

Une communauté riche à laquelle je me sens appartenir à travers le lien entre le monde de l'industrie et de la recherche qu'elle représente, notamment via les échanges entre les composantes, les différents services et les partenaires extérieurs. »

* Murielle Bénéjat a depuis succédé à Frédéric Bos au poste de direction de l’IUT