Portraits et témoignages

Damien Negre, un enseignement récompensé

Mise à jour le :

Doctorant en co-tutelle entre Bordeaux et le Luxembourg, Damien Negre, 27 ans, s’est vu gratifié d’un prix récompensant la qualité de son enseignement auprès des étudiants en Masters 2 pendant la crise du Covid-19.

Photo : Damien Negre © Université de Luxembourg
Damien Negre © Université de Luxembourg

Un Teaching Award ! Presque un oscar de l’enseignement… C’est la récompense reçue par Damien Negre, doctorant sous la direction des professeurs Ronan Raffray* (Bordeaux) et Elise Poillot (Luxembourg) le 27 octobre 2020 dernier à l’université du Luxembourg. La cérémonie annuelle vise à récompenser, sur recommandation des étudiants, les enseignants ayant eu impact notoire sur leurs élèves et dans le cas présent, dans la gestion des conséquences de la pandémie. Dans le cadre de son contrat doctoral, le jeune homme enseigne, avec sa directrice de thèse Elise Poillot, à la Clinique du Droit de la consommation à l’université du Luxembourg. Cette structure offre des informations juridiques répondant à des cas réels de litiges entre consommateurs et entreprises. Elle est animée par des étudiants en droit, supervisé par leurs enseignants.

En raison de l’épidémie du Covid-19, les étudiants de master 2 et leurs encadrants se sont trouvés fortement sollicités par les consommateurs et ont vu leur charge de travail augmenter drastiquement. Malgré tout, ils ont tout mis en œuvre pour leur venir en aide et leur exposer les possibilités légales et juridiques s’offrant à eux afin de tenter de résoudre leurs difficultés.

« Cette charge supplémentaire de travail mais aussi notre volonté de faire le maximum pour aider le plus possible les gens qui rencontraient des problèmes ont très certainement constitué la raison du prix » explique Damien Negre, sur un ton mêlant fierté et humilité.

*Ronan Raffray est également directeur de l'Institut de recherche en droit des affaires et du patrimoine (IRDAP)

Doctorant et enseignant passionné

Issu d’une famille d’enseignants, le doctorant s’est naturellement tourné vers l’enseignement et la recherche. Suite à un master 1 en droit privé général et un master 2 en banque, financement et recouvrement, Damien Negre a continué vers un nouveau master 2 en droit privé approfondi parcours droit des affaires. Ces études l’ont mené à poursuivre ses recherches actuelles dans le cadre d’une thèse, qu’il effectue donc en cotutelle entre les universités de Bordeaux et du Luxembourg sur la notion juridique d’activité professionnelle. « Mes recherches portent sur le droit de la consommation, c’est à dire les règles issues notamment de l’Union Européenne qui visent à protéger les consommateurs lorsqu’ils sont confrontés à des professionnels ». Le jeune chercheur souhaite comprendre au travers de sa thèse comment les états de l’Union Européenne s’approprient et interprètent les textes juridiques portant sur la différence entre un consommateur et un professionnel ainsi que sur la manière de les définir. Il s’interroge donc sur les moyens juridiques de se conformer aux exigences européennes, tout en adaptant ces règles au contexte des droits nationaux. Mais travailler pour lui-même n’est pas la seule activité de celui qui se voue également à sa passion pour l’enseignement. « C’est toujours intéressant de pouvoir parler avec les étudiants mais aussi de voir comment ils réfléchissent et de pouvoir les guider au mieux pour en faire des praticiens complets » confie le jeune homme que se réjouit de les accompagner dans leurs démarches de réflexion.

L’un des objectifs de la Clinique est de pouvoir aider la société puisque souvent, les consommateurs n’ont pas vraiment conscience de leurs droits.

Damien Negre, doctorant en co-tutelle entre Bordeaux et le Luxembourg

« L’un des objectifs de la clinique c’est de pouvoir aider la société »

Damien Negre est très impliqué auprès de ses étudiants et leur a fait réaliser de nombreux projets au cours de l’année 2019-2020. La conséquente charge de travail à la Clinique du Droit ne l’a pas empêché de réaliser une veille juridique avec ses étudiants dans l’optique de produire une newsletter synthétisant les différentes mesures juridiques adoptées en réponse à la crise sanitaire par le Luxembourg et les états frontaliers pour en informer le personnel de l’université.

Le doctorant a aussi pris part au projet Clinicité. Après avoir formé ses étudiants de master 1 au principe de vulgarisation, Damien Negre les a sollicités pour exposer leurs droits de consommateurs à des lycéens lors d’achats via des plateformes en ligne. Par le biais de ses recherches mais également de ses enseignements, Damien Negre semble décidé à rendre service et informer les individus sur leurs droits. « L’un des objectifs de la Clinique est de pouvoir aider la société puisque souvent, les consommateurs n’ont pas vraiment conscience de leurs droits » conclut simplement le doctorant.

par Clara Hirsch en Licence 3 information et communication - université Bordeaux Montaigne