Portraits et témoignages

«Je suis multifacettes»

Mise à jour le :

Pharmacienne de formation, Karine Dubourg est directrice adjointe de l’Institut du thermalisme de Dax aux côtés du professeur Frédéric Bauduer. Egalement enseignante, elle revendique la notoriété grandissante de l’Institut et la belle dynamique de la ville landaise.

Photo : Karine Dubourg © Arthur Pequin
Karine Dubourg © Arthur Pequin

Créé le 18 mai 2000 par le Ministère de l’éducation nationale, l’Institut du thermalisme est une composante de formation du Collège santé de l’université de Bordeaux situé sur le Campus santé à Dax (Landes). Station thermale très fréquentée, Dax est la seule ville de France dans laquelle se trouve un tel Institut de formation universitaire. Karine Dubourg y a été recruté dès le départ par le fondateur et premier directeur de l’Institut, le professeur Cang Nguyen Ba, professeur d'hydrologie au sein de la faculté de pharmacie de l’université de Bordeaux Segalen (à l’époque) qui aussi fut son enseignant.

« J’ai fait toutes mes études de pharmacie à Bordeaux. Comme je n’étais pas particulièrement attirée par l’officine, j’ai choisi un master « eau-santé-environnement ». Lors d’un stage au sein du laboratoire d’hydrologie, le professeur Cang m’a proposé de le suivre dans l’aventure dacquoise, j’y suis allée ! » raconte Karine Dubourg. Depuis, elle n’a jamais quitté le navire et ne cesse de louer les bienfaits du thermalisme dont les résultats au niveau médical sont « spectaculaires ».

Une équipe soudée

Situé en plein centre-ville de Dax, l’Institut du thermalisme forme environ 80 étudiants par an. Dix personnes y travaillent à temps plein. « Nous sommes une équipe soudée et dynamique, nous savons travailler ensemble au quotidien. Nous sommes fiers de ce que nous accomplissons. Petit à petit l’Institut a su se faire connaitre et a désormais toute sa place au sein de la communauté universitaire et de la région » déclare Karine Dubourg qui aime par dessus tout la polyvalence de son activité.

Car en plus d’être Responsable administrative et financière (RAF pour les intimes) elle est aussi enseignante en microbiologie des eaux minérales naturelles, a monté une série de cours sur l’hygiène au sein des établissements thermaux, forme les adultes à l’éducation thérapeutique du patient, sans compter une « petite » activité de recherche sur la sécurité sanitaire des produits thermaux (eaux, boues). Un emploi du temps sacrément rempli mais jamais monotone. « J’apprends quelque chose tous les jours, j’ai le sentiment de m’enrichir quotidiennement. Je suis ambitieuse pour l’avenir de l’Institut » affirme Karine Dubourg enthousiaste.

Petit à petit l’Institut a su se faire connaitre et a désormais toute sa place au sein de la communauté universitaire et de la région

Karine Dubourg, directrice adjointe de l’Institut du thermalisme de Dax

L’université de Bordeaux pour vous ?

« Une vaste communauté scientifique pluridisciplinaire connue à l’international à laquelle je suis fière d’appartenir. Le problème ? C’est un peu trop grand et parfois nous regrettons l’intimité de Bordeaux Segalen. Mais nous avons une bonne relation avec les services de l’université de Bordeaux et le collège Santé plus particulièrement. L’université de Bordeaux va toujours aller vers l’excellence tant en formation qu’en recherche. Il faut veiller à préserver le contact humain en dépit des technologies numériques et à ne laisser personne sur le bord de la route. Car c’est en travaillant collectivement que l’on arrive à faire des choses ambitieuses ».