Portraits et témoignages

Théo Lartigau, étudiant, gamer et entrepreneur

Mise à jour le :

Gamer passionné, programmeur autodidacte et jeune entrepreneur, Théo Lartigau est aussi étudiant en licence 2 d’économie gestion à l’université de Bordeaux.

Photo : Théo Lartigau, étudiant, gamer et entrepreneur © Gautier Dufau
Théo Lartigau, étudiant, gamer et entrepreneur © Gautier Dufau

A peine 19 ans au compteur, une deuxième année de licence d’économie gestion en poche et déjà une petite entreprise en devenir. Théo Lartigau n’a pas les deux pieds dans le même sabot et surtout un rêve d’ado à concrétiser : devenir entrepreneur.  « J’ai toujours été pressé d’être indépendant » affirme-t-il.

Gamer dès le collège, le jeune homme a passé une grande partie de son temps libre derrière un écran. « Je jouais beaucoup; parfois jusqu'à en perdre le sommeil. Je regardais aussi des vidéos de conception de jeux sur youtube, je trouvais ça incroyable. »

Petit à petit l’idée a fait son chemin. Après son bac, Théo quitte Dax sa ville natale pour venir étudier l’économie et la gestion à l’université de Bordeaux, un choix stratégique pour réaliser son ambition d’entrepreunariat.

« Dans le fond je suis scientifique et matheux, plutôt un profil d’ingénieur. Mais, j’aime bien l’économie et pour entreprendre, il vaut mieux faire du commerce. Alors mon objectif est d’intégrer une grande école de commerce type HEC ou l’ESSEC après ma licence » explique-t-il résolu.

Bonne pioche, Théo performe dans toutes les matières. En plus de ses études, il a du temps et en profite pour concrétiser son projet. Pendant le premier confinement, il imagine avec un ami créer un jeu de civilisation dans un univers historique.

Mais pour le réaliser concrètement, il faut apprendre à programmer. Qu’à cela ne tienne, Théo s’auto forme grâce à des ressources en ligne de très bonne qualité, gratuites de surcroit. Il apprend vite et souhaite aller plus loin. « J’ai rapidement pris énormément de plaisir et eu la certitude que je voulais m’investir dans la programmation et le développement de jeux vidéo en parallèle de mes études.

J’ai pris 3 mois de plus de cours » explique le jeune homme. C’est ainsi que ce tout jeune étudiant de 18 ans a créé en 2021 Waterside, studio indépendant de développement de jeux vidéo mobiles englobant l’intégralité des activités et des compétences requises pour leur création : conception, illustration, programmation, sound design, marketing….

Avoir une idée et lui donner vie, c’est ça le principe de l’entrepreunariat

Théo Lartigau, étudiant en licence 2 d’économie gestion à l’université de Bordeaux

Ce projet a vu le jour en partie grâce l’aide de UBee Lab, l’incubateur étudiant de l’université de Bordeaux que Théo a intégré en 2020. « J’ai postulé au cours de ma première année, dès la fin des partiels et je suis très satisfait de l’accompagnement que je reçois. Ubeelab est également un lieu d’échanges et de rencontres super » raconte-t-il.

Depuis, Théo a mis en ligne 3 jeux : Double jump, Smash the mosquito et Master of the grid. Grâce à l’aide de UBee Lab, il a bien avancé sur le business modèle. Son objectif ? Attirer l’attention d’éditeurs de jeux et trouver des financements pour continuer à créer et commercialiser de très bons jeux qui plaisent aux utilisateurs « Je suis ma cible ironise-t-il, c’est plus facile ! ».
Théo a bien conscience qu’entreprendre reste un parcours du combattant, mais sans aucun doute, il est sur le bon chemin.