Portraits et témoignages

«Je suis un couteau suisse»

Mise à jour le :

Delphine Manceau est ingénieure pédagogique au sein de l’Institut de santé publique d’épidémiologie et de développement (Isped) de l’université de Bordeaux. Un métier en constante évolution qui lui a permis de ne jamais se lasser.

Photo : Delphine Manceau © Athur Pequin
Delphine Manceau © Athur Pequin

Tout juste diplômée de l’ISIC (Institut des sciences de l’information et de la communication/Université Bordeaux Montaigne) option multimédia, Delphine Manceau a été embauchée à l’Isped. « C’était en 2001, le tout début de l’enseignement à distance. Le poste consistait à mettre en ligne sur une plateforme dédiée les cours du diplôme universitaire (DU) d’épidémiologie, premier diplôme à distance proposé par l’Institut » se souvient Delphine Manceau.

« A l’époque, on disait médiatisatrice… et ce métier n’existait nul part ! » poursuit-elle. Seule aux commandes de cette activité pendant 7 ans, la jeune femme fait aujourd’hui partie du pôle Enseignement à distance (EAD) constitué de 3 personnes, preuves que cette activité n’a cessé de monter en puissance. « A l’Isped, nous avons été pionnier dans l’e-learning, toujours avec l’envie d’innover. Les enseignants sont très moteurs dans nos pratiques, ces services sont pour eux. La création de ce pôle est une grande satisfaction et l’un de mes plus beaux souvenirs professionnels ! »

Un métier polyvalent au service des autres

L’ingénieur pédagogique a pour mission principale d’accompagner et de soutenir les enseignants dans leur pratique à distance: mise en ligne et scénarisation des cours et examens sur la plateforme pédagogique Moodle, réalisation de vidéos, de tutos, de formations aux outils numériques, assistance technique aux participants lors des classes virtuelles, participation à la création de Mooc…

« C’est un métier très polyvalent et complet, dans lequel il faut toujours continuer d’apprendre et rester curieux tant au niveau pédagogique que numérique. C’est un vrai travail d’équipe entre les enseignants, les assistantes pédagogiques et les informaticiens. L’interaction du groupe est très stimulante. » explique Delphine Manceau.

C’est un vrai travail d’équipe entre les enseignants, les assistantes pédagogiques et les informaticiens. L’interaction du groupe est très stimulante.

Delphine Manceau, ingénieure pédagogique à l'Isped

L’université de Bordeaux pour vous ?

« Une énorme machine, pleine de ramifications qui malgré tout semble toujours en quête de modernisation et de renouvellement. Notamment en matière d’innovation pédagogique. Le réseau Inov-Bx qui réunit l’ensemble des ingénieurs pédagogiques de l’université de Bordeaux nous permet de rester en lien avec nos homologues, c’est important. C’est aussi une structure qui œuvre pour le confort des étudiants et du personnel en initiant de nombreux travaux (locaux, équipements numériques plus modernes…).

Je m’y sens chez moi, je viens travailler à vélo et avec le sourire depuis 20 ans. L’ISPED a toujours été une structure où les valeurs humaines, l’entraide, la convivialité, le sens du service sont mis en avant. Pour moi, c’est essentiel. Pour l’avenir j’imagine des campus encore plus interconnectés et des enseignements toujours plus personnalisés qui laisseraient aux étudiants plus de temps pour trouver leur voie. »