Département Droit et transformations sociales

Le département Droit et transformations sociales est une structure de recherche de l’université de Bordeaux. Il vise à structurer et à animer la recherche bordelaise en droit et en science politique.

© Camophotographie - Fotolia © Camophotographie - Fotolia

Le positionnement de ce département est à la fois thématique et disciplinaire.

En premier lieu, au plan thématique, ce département a été construit à partir du constat que les nombreuses évolutions sociales, de nature très variée, conduisent à repenser les modèles juridiques et politiques. Par conséquent, il est impératif d’adopter une approche scientifique générale qui permette de mieux comprendre et accompagner ces transformations sociales.

En second lieu, au plan disciplinaire, le département Droit et transformations sociales intègre toutes les dimensions de la recherche en droit, en histoire du droit et en science politique (public, privé, interne, international et européen, comparé). Ce faisant, il peut mobiliser l’intégralité du champ disciplinaire et saisir, de façon inédite, toutes les manifestations normatives des transformations sociales et valoriser les méthodes juridiques et politiques en tant que telles.

Direction /animation 

Directeur : Olivier Décima, professeur de droit privé et de sciences criminelles (Institut de sciences criminelles et de la Justice  - ISCJ)

Directeur-adjoint : Alain Pariente, maître de conférences en droit public (Institut Léon-Duguit)

Activités

Le département Droit et transformations sociales est structuré autour de 2 axes :

  • Axe 1 : Droit et transformations technologiques
    • Protection des personnes et transformations technologiques
      Mots clefs : vie privée, données personnelles, RGPE, santé.
    • Défense des libertés et transformations technologiques
      Mots clefs : lutte contre la cybercriminalité, coopération judiciaire et policière, protection des systèmes d’information et de données, normativité des algorithmes, justice prédictive.
    • Adaptation des entreprises et transformations technologiques

Mots clefs : mutations du travail et de l’emploi, dématérialisation des échanges commerciaux, droit de la création.

  • Axe 2 : Droit  et transformations culturelles
    • Mobilité des populations, internationalisation des échanges
      Mots clefs : construction européenne, mondialisation, concurrence des systèmes juridiques de common law et de civil law, migrations.
    • Évolution des contentieux et de la justice 
      Mots clefs : transformation de la criminalité, nouveaux modes de règlement des litiges (médiation, convention).
    • Transformation de l’action publique et politique
      Mots clefs : évolution institutionnelle, défense, réforme de l’Etat, transformation des idées et des régimes politiques, transformation de l’Etat social.
    • Société inclusive  

Mots clefs : vulnérabilité, évolution de la famille, répression des violences conjugales, lutte contre les discriminations, harcèlements, solidarités

Chiffres-clés

  • 8 unités de recherche (7 EA et 1 UMR)
  • 210 enseignants chercheurs et chercheurs
  • 330 doctorants

Structures composantes du département

Ce département est composé de 8 unités en rattachement principal.

Visuel département droit et transformations sociales 2

Composition des instances

Conseil de composante

Il est composé de 28 membres, dont 16 enseignants-chercheurs et chercheurs, 4 personnels BIATSS/ITA, 8 doctorants et post-doctorants et 1 personnalité extérieure.

Comités des directeurs

Il est composé des huit directeurs d’unité.

Conseil scientifique

  • Hélène Ruiz Fabri, professeur de droit public international, Directrice de l’Institut Max Planck.
  • Xavier Crettiez, professeur de sciences politiques, directeur adjoint de l'IEP de Saint-Germain-en-Laye,
  • Thierry Revet, professeur de droit privé à l’université Paris 1, Panthéon Sorbonne.
  • Hélène Pauliat, professeur de droit public à l’université de Limoges, membre du Conseil supérieur de la magistrature.

Autres composantes

EUR Lexfi

Plateformes 

Plateforme PROFIL DATAVIZ de recherche, observation  et datavisualisation des finances des collectivités locales.

Écoles doctorales

Partenariats

  • École nationale de la magistrature
  • Barreau de Bordeaux
  • Cour d’appel de Bordeaux
  • Tribunal administratif ; cour administrative d’appel
  • Chambre régional des comptes

Mise à jour le 25/03/2020

Contact


Olivier Décima
Directeur, professeur de droit privé et de sciences criminelles

Mots-clés

Droit, vie privée, données personnelles, RGPE, santé, lutte contre la cybercriminalité, coopération judiciaire et policière, protection des systèmes d’information et de données, normativité des algorithmes, justice prédictive, mutations du travail et de l’emploi, dématérialisation des échanges commerciaux, droit de la création, construction européenne, mondialisation, concurrence des systèmes juridiques de common law et de civil law, migrations, transformation de la criminalité, nouveaux modes de règlement des litiges, évolution institutionnelle, défense, réforme de l’État, transformation des idées et des régimes politiques, transformation de l’État social, vulnérabilité, évolution de la famille, répression des violences conjugales, lutte contre les discriminations, harcèlements, solidarités