Validation des acquis

La validation des acquis s’adresse à toute personne souhaitant faire reconnaître son expérience professionnelle et / ou personnelle.

© Olivier Got © Olivier Got

La validation des acquis de l’expérience

La validation des acquis de l’expérience (VAE) permet d’obtenir tout ou partie d’un diplôme national, ou inscrit au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP), grâce aux compétences acquises durant son expérience.

Peuvent donner lieu à validation :

  • les acquis de l’expérience correspondant à l’exercice continu ou non, pendant une durée cumulée d’au moins 1 an d’activités salariées, non salariées ou bénévoles. Ces acquis doivent justifier en tout ou partie des connaissances et des aptitudes exigées pour l’obtention du diplôme postulé. L’obtention d’un diplôme par VAE fait partie des voies d’obtention de diplômes au même titre que la formation initiale, la formation continue ou l’apprentissage.

A noter

Un candidat ne peut déposer, au cours de la même année civile et pour un même diplôme, qu’une seule demande et ne peut en saisir qu’un seul établissement. S’il postule à des diplômes différents, le candidat ne peut au total déposer plus de trois demandes de validation au cours de la même année civile.

La validation des acquis professionnels

La Validation des acquis professionnels (VAP) permet d’intégrer un cursus de formation même si on ne possède pas le titre ou le diplôme préalablement requis à l’entrée.
La VAP s’adresse à tous les candidats justifiant d’une expérience significative en cohérence avec la formation demandée.
Peuvent donner lieu à validation:

  • l’expérience professionnelle acquise au cours d’une activité salariée ou non salariée ou d’un stage
  • les formations suivies dans un établissement ou une structure de formation publique ou privée
  • les connaissances et les aptitudes acquises hors de tout système de formation

A noter

Les candidats non bacheliers doivent avoir interrompu leurs études initiales depuis au moins 2 ans et être âgés de 20 ans au moins à la date prévue pour la reprise d’études.

Les candidats, qui ont été inscrits dans une formation universitaire et qui n’auraient pas satisfait aux épreuves de contrôle des connaissances permettant d’accéder à l’année d’étude suivante ne peuvent déposer une demande de validation pour être admis dans cette année d’étude, avant un délai de 3 ans.

Mise à jour le 16/03/2017