Handicap et NTIC

Informations

Langue d'enseignement : Français
Crédits ECTS: 3

Programme

  • Heures d'enseignement dispensées à l'étudiant : 25 heures et 30 minutes
  • Temps de travail personnel : 50 heures

Objectifs et compétences

Objectifs :
- Connaître les modèles, travaux, standards et outils de l'Accessibilité numérique ;

- S’approprier l'état de l'art relatif aux technologies d'assistance aux différents contextes de handicap : Introduction aux systèmes d’aide et de suppléance technologiques dédiés au handicap, et en particulier dans le cadre des troubles sensoriels, moteurs et cognitifs (attention, mémoire et communication, planification de l’action, etc) ; et Initiation aux méthodes centrées utilisateurs (universal design, sensible design et inclusive design).

Compétences :
  • Faire preuve d’autonomie et de responsabilité au service d’un projet.
  • Etre capable de travailler en équipe
  • Intervenir pour favoriser l'inclusion sociale des personnes malades ou souffrant d'handicaps
  • Développer des partenariats efficaces qui reflètent les valeurs et les principes de la promotion de la santé
  • Travailler en réseau, utiliser les outils numériques de communication et de travail collaboratif dans le champ de la santé et du médico-social.
  • Concevoir, planifier et organiser les actions, en assurant la coordination des acteurs autour de l'élaboration de technologie du handicap

  • Assurer une veille documentaire, réglementaire et technologique.
  • Utiliser efficacement les connaissances, méthodes et outils pour analyser la problématique (professionnelle ou de recherche) et rechercher des solutions opérationnelles

  • Intégrer les politiques de santé publiques dans son activité professionnelle et suivre les règles déontologiques et éthiques, notamment celles en lien avec le recueil de données sensibles (http://www.artee.com/charte-deontologie.php et recommandations CNIL)
  • Concevoir, finaliser et évaluer des produits, des organisations, des environnements et des systèmes en vue de les rendre compatibles avec les besoins de santé, les capacités et les limites des personnes utilisatrices (mise en place et utilisation des outils objectifs d’analyse de la tâche et des activités des utilisateurs, et interprétation des résultats à la lumière des connaissances actuelles sur les modèles cognitifs et les facteurs humains).
  • Assurer une interface entre les concepteurs et les utilisateurs finaux [savoir établir des manuels d’utilisation et de recommandations pour les utilisateurs, et assurer la lisibilité entre les différents corps de métiers participant aux cycle de conception (ingénieurs, utilisateurs, client, prestataires, etc.)]
  • Connaitre et utiliser les outils d’évaluation comportementale (questionnaires, tests psychométriques, actimétrie, mouvements oculaires etc.) et physiologique (réponse éléctrodermale, température, rythme cardiaque, EEG,etc.) pour différents types de publics (utilisateurs jeune, enfants, adolescents, personne âgée, personne handicapée ou avec maladie chronique, etc.)
  • Sélectionner, adapter ou concevoir des interfaces de qualité pour les futurs utilisateurs selon des normes internationales d'utilisabilité (ISO/IEC 25010:2011 ) et selon des normes internationales relatives à l'accessibilité numérique et aux utilisateurs à besoins spécifiques (personne âgée et/ou avec handicap) (NF EN ISO 9999 : 2007; ISO/ISO/IEC 40500:2012).
  • Analyser les besoins du client, des futurs utilisateurs en mettant en oeuvre les démarches de conception existantes, notamment les méthodologies centrées sur l’utilisateur (focus group, design participatif, etc.) et constituer le cahier des charges fonctionnel (spécifications, délais, coûts, etc.) en vue de réaliser la modélisation et les prototypes du produit et participer au suivi du développement technique du produit.
  • Sélectionner, concevoir, les services en lien avec le handicap (assistance, monitoring, entrainement/rééducation, etc.) et identifier les technologies les plus à même de porter ces services : outils numériques (applications de réalité virtuelle, logiciels de gestion de tâches, application d'orchestration logicielle d'objets connectées, robotique développementale, etc.), outils de télécommunication (applications mobiles, téléphonie, etc.), système de contrôle environnemental (domotique, smart environnements , etc.), etc.
  • Etre en mesure d'articuler, d'une part, le cadre référentiel de la CIF (Classification International du fonctionnement de la personne, OMS) pour identifier et analyser les limitations d'activités et les restrictions de participation sociale de la personne en y associant les méthodes ergonomique et cognitive de l' analyse de l'activité, et d'autre part, les modèles environnementaux de la compensation cognitive pour sélectionner ou concevoir des technologies numériques en lien avec le handicap.

  • Maîtriser les modèles neurocognitifs du fonctionnement normal et du fonctionnement pathologiques (pour les pathologies à plus haute incidence), et les modèles neuropsychologiques de la compensation environnementale et cognitive
  • Décrire et comprendre l'adaptation ou l'inadaptation à un environnement ordinaire ou spécifique.
  • Connaître les coûts de la mobilisation des principales fonctions de l’homme en situation de travail

Organisation pédagogique

le mode de fonctionnement de l'UE est présenté au début des enseignements

Contrôle des connaissances

Session 1

Ecrit terminal (1h30) (Coef.1/3) et mini-Projet (Coef.2/3)

Session 2

Ecrit terminal (1h30) (Coef.1)

Lectures recommandées

l'ensemble des références bibliographiques est communiqué au début des enseignements

Responsable de l'unité d'enseignement

Helene Sauzeon

Enseignants

la composition de l'ensemble de l'équipe pédagogique est communiquée au début des enseignements