Projets institutionnels

ACT : faire de l'université un campus expérimental

Mise à jour le :

Le projet Augmented university for Campus and world Transition (ACT) vise à transformer les campus de l’université de Bordeaux en un laboratoire vivant et un incubateur de projets expérimentaux à l’échelle régionale au service des transitions sociales, sociétales et environnementales.

Photo : Cours intérieure du campus Bastide © Gautier Dufau
Cours intérieure du campus Bastide © Gautier Dufau

En Bref 

  • Appel à projets : Intégration et développement des IdEx et des ISITE (IDéEs), PIA3
  • Budget : 17 millions d'€

 

Le projet ACT a pour mission de développer, tester, valider et diffuser de nouvelles façons d'aborder les grands problèmes environnementaux, sociaux et de transition économique grâce à la transformation des campus de l’université en un vaste laboratoire vivant.

Il se déploie autour de quatre thématiques identifiées à partir d’actions en cours ou de projets émergents susceptibles de fédérer des communautés : 

  • la santé, le bien-être et l’inclusion ;
  • un campus durable dans la ville ;
  • l’alimentation et des écosystèmes résilients ;
  • la préparation de l’université à sa propre transition.

Ce projet s’appuie sur une nouvelle approche interdisciplinaire, mêlant sciences naturelles et sciences humaines et sociales, se nourrissant des sciences des données et guidée par l’impact des recherches ainsi menées. C’est pourquoi il mobilise l'expertise multidisciplinaire et la diversité de sa communauté scientifique, mais intègre aussi le regard de ses parties prenantes externes et des citoyens en général.
 


L'université comme modèle de transition

Afin d’être une ressource clé pour la transition localement et mondialement, l’université doit être capable d'agir à tous les niveaux. Pour atteindre les objectifs, ACT a été organisé par sous-programmes :

  • Projets d'innovation : pour construire des communautés et les engager dans la résolution des problèmes de transition socio-environnementale sur le campus ;
  • Livings Labs : transformer les campus de l'université en un laboratoire qui mène à des projets d'innovation dans un environnement représentatif des complexités du monde réel ;
  • Formation : construire et promouvoir un programme interdisciplinaire d'apprentissage tout au long de la vie qui rassemblent les sciences naturelle, techniques et sociales autour des enjeux de transition ;
  • Recherche et développement méthodologique : soutenir la recherche transdisciplinaire, la créativité et l'innovation en développant et améliorant les méthodologies de recherche existantes ;
  • Transformation numérique : développer de nouvelles méthodologies et de nouveaux outils pour transformer la manière de collecter, gérer, utiliser et partager les données ;
  • Rayonnement international : encourager et soutenir la participation à des défis internationaux visant à aborder des questions ou des problèmes internationaux majeurs ; 
  • Co-investissement : créer des opportunités de co-investissement et de recrutement de fonds externes.

Pour atteindre ses objectifs, l’université pourra compter sur sa nouvelle approche multidisciplinaire, mais aussi sur des terrains expérimentaux implantés dans les différents campus de l’université, organisés à l’échelle réelle de la métropole, et dévolus aux grands défis de la santé et du développement durable. L’adoption par l’université de son nouveau plan stratégique d’objectifs de santé et de développement durable - pouvant servir de référence aux politiques publiques et permettant l’éducation des futurs décideurs - complète la panoplie des outils à la disposition de l'institution.


Ce travail a bénéficié d'une aide de l’État gérée par l'Agence Nationale de la Recherche au titre du programme d’Investissements d’avenir portant la référence ANR-20-IDES-0001.


Contacts

  • Eric Macé

    Vice-président en charge des transitions environnementales et sociétales

    eric.mace%40u-bordeaux.fr

  • Carli Fabre

    Chef de programme

    carli.fabre%40u-bordeaux.fr