Histoire et philosophie des sciences du vivant

Informations

Langue d'enseignement : Français
Crédits ECTS: 6

Programme

  • Heures d'enseignement dispensées à l'étudiant : 30 heures
  • Temps de travail personnel : 140 heures

Objectifs et compétences

Objectifs :
S’articulant autour de trois axes (Continuité et discontinuité de la nature ; Connaissance de l’homme et de son histoire ; Science, politique et religion), cette UE permet aux étudiants de nourrir une réflexion sur l’histoire et les fondements épistémologiques des principaux concepts et théories à l’œuvre dans les sciences du vivant, de la terre et de l’homme.

Le cours introduit également à l’histoire des sciences du vivant des XIXe et XXe siècles par leur côté bio-médical selon plusieurs perspectives : biographies, histoire disciplinaire, histoire d’un agent thérapeutique.

Programme :

* Continuité et discontinuité de la nature.

- Histoire du concept d’espèce et de la notion de classification ; les images de la nature : l’échelle, la carte, l’arbre ; l’espèce : entité naturelle ou artificielle ?

- Du fixisme à l’évolutionnisme (et histoire des idées sur les fossiles) : l’histoire de la Terre selon Buffon (1778) ; des espèces perdues : le catastrophisme de Cuvier (1812) ; des espèces analogues : le transformisme de Lamarck (1809) ; Darwin et le concept de sélection naturelle (1859) ; la question de l’évolution de l’homme (1871) ; le néodarwinisme.

- La question de l’origine du vivant, hier et aujourd’hui : la génération spontanée contre Dieu ; les expériences contradictoires de van Helmont et de Redi (milieu du XVIIe) ; le débat Pouchet-Pasteur (années 1860) ; l’origine de la vie : théorie d’Oparin (1924), expériences de Miller (1953).

* Connaissance de l’homme et de son histoire.

- De l’homme antédiluvien à l’homme préhistorique : la « celtomanie » des premiers archéologues ; la reconnaissance de la haute antiquité de l’homme ; l’homme tertiaire de Boucher de Perthes (1842) ; le discours de Lyell (1859), acte de naissance de la préhistoire ; préhistoire et transformisme ; chronologie paléontologique (Lartet) ou typologique (Mortillet) ? la question de l’art pariétal.

* Science, politique et religion.

- Race, darwinisme social et eugénisme : craniométrie et raciologie ; la question de l’origine des races : monogénisme (Maupertuis, Buffon, Kant) contre polygénisme (Virey, Broca) ; de Darwin au darwinisme social (Cl. Royer, Vacher de Lapouge) ; le cas de la Vénus hottentote (1810-2002) ; « Tous parents » ? : polycentrisme ou monocentrisme ? l’Eve africaine.

* Introduction à l’histoire de la microbiologie.

- Histoire des antibiotiques

- Introduction à l’histoire de la biologie moléculaire

Compétences :
  • Define how modern Science works in a global world (from conceptual to political issues)

  • Développer une argumentation avec esprit critique
  • Développer un regard critique sur des données

  • Comprendre que les différences de points de vue historiques s'expliquent en fonction des périodes et des contextes socio-économiques et culturels
  • Connaissance approfondie de quelques grandes oeuvres philosophiques et capacité à les resituer dans leur contexte historique et culturel.

  • Être sensible au caractère évolutif de la recherche et de la fabrication de l'histoire
  • Être conscient du rôle social des historiens et de la possibilité d'un mauvais usage de l'histoire
  • savoir se repérer dans l’espace littéraire et culturel en étant capable d’identifier les caractéristiques des différentes périodes, des différentes écoles, des différents genres.

Organisation pédagogique

le mode de fonctionnement de l'UE est présenté au début des enseignements

Contrôle des connaissances

session 1:

Contrôle continu - coef. 0,25

Examen terminal écrit (4h00) - coef. 0,75

session 2:

Examen oral (20 mn) - coef. 1,00

Lectures recommandées

l'ensemble des références bibliographiques est communiqué au début des enseignements

Responsable de l'unité d'enseignement

Pascal Duris

Enseignants

la composition de l'ensemble de l'équipe pédagogique est communiquée au début des enseignements