Stage en alternance en entreprise

Informations

Langue d'enseignement : Français
Crédits ECTS: 25

Programme

Cet enseignement comporte un stage :

  • Type de stage : Mise en situation Métier L3
  • Nombre de semaines de stage : 39
  • Modalité de suivi du stage :
    Qui assure le suivi des stages ? Selon quelles modalités ?
    Les tuteurs pédagogiques désignés pour le projet tutoré assurent également le suivi du stage par des contacts réguliers avec le tuteur en entreprise.
    Tutorat universitaire : combien d’enseignants sont impliqués ?
    Un enseignant pour quatre étudiants maximum.
    Tutorat professionnel : comment sont désignés les tuteurs ?
    Ils sont désignés conjointement par les responsables de la formation et de l’entreprise.

    Comment est évalué le stage ?
    L’évaluation par les tuteurs pédagogique et professionnel se fera sur la base d‘un mémoire (20 pages hors annexes) et d’une soutenance orale (20 minutes). De plus elle prendra en compte l’appréciation du tuteur en entreprise portée sur la fiche d’évaluation.
  • Heures d'enseignement dispensées à l'étudiant : 10 heures
  • Temps de travail personnel : 25 heures

Objectifs et compétences

Objectifs :
Durée du stage : 8 mois selon une alternance qui en moyenne sur l'année est de 1 semaine de cours pour 3 semaines en entreprise.

Comment s’effectue la recherche des stages ? L’étudiant effectue lui-même sa recherche du stage, il sera cependant aidé par la liste des entreprises disposées à prendre un stagiaire ainsi que par la mise à disposition d’outils (accès à Internet, à des annuaires professionnels, plateforme du LEEM…).

Les modalités du stage sont fixées par une convention.

Le contenu de stage et les étapes de sa réalisation font l’objet d’une concertation entre les différents partenaires académiques et industriels si possible en présence de l'étudiant.

Qui assure le suivi des stages ? Selon quelles modalités ?

Les tuteurs pédagogiques désignés pour le projet tutoré assurent également le suivi du stage par des contacts réguliers avec le tuteur en entreprise.

Tutorat universitaire : combien d’enseignants sont impliqués ?

Un enseignant pour quatre étudiants maximum.

Tutorat professionnel : comment sont désignés les tuteurs ?

Ils sont désignés conjointement par les responsables de la formation et de l’entreprise.

Comment est évalué le stage ?

L’évaluation par les tuteurs pédagogique et professionnel se fera sur la base d‘un mémoire (20 pages hors annexes) et d’une soutenance orale (20 minutes). De plus elle prendra en compte l’appréciation du tuteur en entreprise portée sur la fiche d’évaluation.

Au cours du stage, un projet tutoré se déroule préférentiellement dans le secteur professionnel. Le tuteur académique accompagne également ce projet en apportant ses compétences scientifiques et techniques.

Il s’agit pour l’étudiant de développer un sujet défini d’un commun accord avec le corps enseignant et un tuteur industriel désigné. Autant que possible, ces projets seront en cohérence avec les objectifs de stage industriel ou de pratique professionnel et auront pour vocation de préparer le mieux possible l’étudiant aux situations industrielles et à le rendre le plus opérationnel possible.

Ces projets pourront prendre de nombreuses formes comme par exemple :

- un exercice d’optimisation de formulation et de process pour une molécule présentant des caractéristiques physico-chimiques particulières (analyse et justification de chaque étape et décision et exercice pratique avec réalisation de la forme galénique arrêtée).

- un exercice de réflexion sur les conditions de définition d’un plan directeur de validation.

- un exercice de réflexion sur les conditions techniques et réglementaires de transfert de site d’un produit particulier

- un exercice de participation technique à un projet (Conception réalisation d’une nouvelle unité de fabrication et contrôle de médicaments injectables…) d’investissement industriel Intégrant les étapes de Qualification (QC, QI, QO, QP). Validation.

- un exercice de mise en forme ou de développement du procédé de fabrication d’un produit spécifique issu des biotechnologies (anticorps, protéine recombinante, utilisation d’un vecteur viral ….)

- Ou tout autre sujet qui parait adapté …..

Tous ces projets feront l’objet d’un travail personnel très important de l’étudiant et seront sanctionnés par la rédaction d’un rapport écrit et surtout par une soutenance orale qui sera l’occasion d’un travail d’évaluation et correction des aptitudes à la communication de l’étudiant (enregistrement des présentations et débriefing sur les attitudes et l’optimisation des outils et méthodologies de communication).

Les mémoires de stage, doivent mettre en évidence les qualités de compréhension, d’analyse et de synthèse de l’étudiant. Les soutenances orales se dérouleront devant un jury composé de responsables pédagogiques et professionnels.

Compétences :
  • Se situer dans les différentes perspectives d'insertion professionnelle relatives à son champ disciplinaire.
  • Être en capacité d'investir ses connaissances et aptitudes dans le cadre d'une mise en situation professionnelle.
  • Travailler en réseau, utiliser les outils numériques de communication et de travail collaboratif.
  • Utiliser des logiciels d'acquisition et d'analyse de données propres au domaine.
  • Travailler en équipe dans différents contextes, y compris avec des personnes issues de disciplines différentes : s'intégrer, se positionner, collaborer, communiquer et rendre compte.
  • Se situer dans un environnement hiérarchique et professionnel, identifier ses compétences et respecter les procédures, la législation et les normes et, entre autres, les normes de sécurité, analyser les besoins de l'équipe et des usagers (ou des clients).
  • Situer son rôle et sa mission au sein d'une organisation pour s'adapter et prendre des initiatives
  • Travailler en équipe autant qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet
  • Caractériser et valoriser son identité, ses compétences et son projet professionnel en fonction d’un contexte
  • Se mettre en recul d’une situation, s’auto évaluer et se remettre en question pour apprendre
  • Etre capable de communiquer des résultats à l'écrit et à l'oral
  • connaître les techniques de base de la gestion de projets
  • Etre capable de travailler en équipe

  • Maîtriser l'expression écrite et orale de la langue française et ses techniques d'expression
  • Maitriser le vocabulaire technique des différents enseignements
  • Maitriser les outils informatiques bureautiques
  • Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information ainsi que pour collaborer en interne et en externe
  • Etre capable de travailler en équipe
  • Se servir aisément de la compréhension et de l’expression ecrites et orales en anglais.
  • S'insère dans une équipe opérationnelle, gère efficacement les échanges d'information, participe à l'organisation et la répartition des tâches, à la prise de décision,
  • Savoir utiliser une feuille de calcul dans un logiciel tableur
  • Collecter des données
  • Faire preuve d’esprit critique
  • Appliquer les techniques de résolution des problèmes
  • S’adapter aux changements, favoriser l’amélioration et l’innovation
  • Appliquer les techniques de base de la gestion de projets

  • d’évelopper une vision globale d’un procédé de production pharmaceutique
  • d’avoir une vision très précise de chaque étape de production d’une forme pharmaceutique donnée
  • identifier les points critiques des procédés de fabrication, connaître les moyens de les mettre sous contrôle et de les maîtriser
  • anticiper sur les risques affectant le produit, le patient, le personnel, l’environnement, la viabilité économique
  • définir, en cas de problème, la causalité en terme de formule, équipement et/ou conduite de procédé
  • faire des choix très rapides d'intervention sur les procédés (arrêt de la production, modification d’un paramètre critique, …)
  • choisir le bon équipement (mélangeur, système de pesée…) pour un résultat optimal
  • conseiller, guider accompagner ses subordonnées ; mais aussi de les comprendre et de reporter l’information du terrain vers la hiérarchie
  • dialoguer avec l’assurance qualité, les fournisseurs, les inspecteurs, la maintenance, …
  • mettre en place les tests permettant de maîtriser la qualité d’un procédé
  • Encadrer des qualifications et validations de procédés
  • comprendre et s’adapter aux évolutions technologiques, réglementaires, scientifiques en lein avec les procédés.
  • Savoir traiter, analyser et interpréter des données qualitatives et quantitatives, dans des contextes variés.
  • Comprendre et utiliser les bases de probabilités et statistiques
  • Appliquer une démarche statistique au traitement des données expérimentales
  • utiliser les statistiques et employer les bons tests dans le cadre des validations, interpréter et exploiter les résultats et données statistiques
  • Avoir de bonnes bases en métrologie
  • Comprendre les phénomènes physiques induits par les procédés d’élaboration

  • Connaissance et maîtrise des référentiels qualité (BPF et BPD particulièrement)
  • Maitriser le contenu du module 3 du CTD en lien avec le paramétrage des procédés
  • Maitriser les référentiels de maîtrise de la conception (ICH Q_) et le lien avec le paramétrage des procédés

Organisation pédagogique

le mode de fonctionnement de l'UE est présenté au début des enseignements

Contrôle des connaissances

L’évaluation par les tuteurs pédagogique et professionnel se fera sur la base d‘un mémoire (20 pages hors annexes) et d’une soutenance orale (20 minutes). De plus elle prendra en compte l’appréciation du tuteur en entreprise portée sur la fiche d’évaluation et le suivi du projet tutoré par le tuteur académique.

Lectures recommandées

l'ensemble des références bibliographiques est communiqué au début des enseignements

Responsable de l'unité d'enseignement

- Non défini -

Enseignants

la composition de l'ensemble de l'équipe pédagogique est communiquée au début des enseignements