Département Sciences de l’ingénierie et du numérique

Le département Sciences de l’ingénierie et du numérique (SIN) regroupe l’ensemble des compétences dans les domaines de l’informatique, de l’électronique, des mathématiques et de la mécanique. Ces disciplines scientifiques présentent des complémentarités pour répondre aux grands enjeux que constituent l’industrie du futur et le numérique.

Le robot de l'équipe Rhoban (Labri) lors de la Robocup 2019 © Robocup Federation Le robot de l'équipe Rhoban (Labri) lors de la Robocup 2019 © Robocup Federation

L’ingénierie, ou les sciences de l’ingénieur, et le numérique, les mathématiques et l’informatique sont des domaines scientifiques qui regroupent de nombreuses disciplines scientifiques. L’objectif commun de notre département est de développer, concevoir, réaliser, alimenter, utiliser, recycler des systèmes pratiques et utiles dans de nombreux secteurs de notre société. Cette chaine se doit d’être efficace et vertueuse et respectueuse de l’environnement dans lequel elle est mise en place.

C’est dans cet esprit que le département SIN développe des recherches dans tous les domaines qui permettent non seulement la conception et la réalisation de systèmes complexes mais également l’acquisition de données, la communication entre les différents éléments et la modélisation des phénomènes qui interviennent à toutes les étapes de fonctionnement de ces systèmes complexes.

Direction /animation

Directeur : Henri Bertin

Activités

Ce département est structuré autour de deux axes : ingénierie et numérique. Ces deux axes proposent une structuration thématique mais de nombreuses recherches et projets scientifiques seront conduits à leur interface.

Concernant l’axe ingénierie, les thématiques de recherche concernent tout aussi bien les matériaux, l’acoustique, les interfaces Homme-Machine, l’automatique et le traitement du signal, le génie civil ou la conception à la fois dans les disciplines de la mécanique et de l’électronique

Concernant l’axe numérique, les recherches menées au sein de ce département embrassent les fondements disciplinaires en mathématiques, informatique, électronique et cognitique, l'étude des systèmes complexes et objets connectés, la sûreté et la fiabilité, la modélisation, le calcul et la simulation, les données massives et hétérogènes, l'intelligence artificielle…

En effet, les évolutions thématiques actuelles aussi bien dans le domaine du numérique que dans celui de l’ingénierie nécessitent de mobiliser des compétences qui vont bien au-delà d’un unique champ disciplinaire. On peut citer par exemple, les systèmes d’objets connectés large échelle ou bien encore l’usine du futur.

Chiffres-clés

  • 4 unités mixtes de recherche de tailles équivalentes
  • 1340 personnels dont 640 Enseignant-chercheurs et chercheurs

Structures composantes du département

Ce département est composé de 5 unités de recherche en rattachement principal.

Unités en rattachement principal

Composition des instances

Conseil de composante

Il est composé de 26 membres, dont 12 enseignants-chercheurs et assimilés, 8 personnels BIATSS/ITA, 4 doctorants/post-doctorants et 2 personnalités extérieures.

Comités des directeurs

Marc Arnaudon (IMB), Jean-Christophe Batsale (I2M), Yann Deval (IMS), Jean-Philippe Domenger (LaBRI) et Nadine Couture (Estia Recherche).

Conseil scientifique

Ce conseil est composé de 4 experts nationaux et internationaux en cours de désignation.

Autres composantes

Plateformes

Xyloforest - Systèmes forêts cultivées ; Produits & matériaux bois

Écoles doctorales

Mise à jour le 18/06/2020

Contacts

Gilbert Bounaud-Devillers
Responsable administratif au service d’appui au pilotage des départements

Bâtiment A33
351 Cours de la Libération
33405 Talence Cedex

Mots-clés

Santé, robotique, transports intelligents, usine du futur, biologie, écologie, traitement de l'information...