• Recherche
  • Campus

[COMPLET] Conférence d'Alain Aspect, prix Nobel de physique 2022

Photo : Alain Aspect sera présent sur le campus bordelais le mercredi 25 janvier © Ecole polytechnique / Institut Polytechnique de Paris / J. Barande
Alain Aspect sera présent sur le campus bordelais le mercredi 25 janvier © Ecole polytechnique / Institut Polytechnique de Paris / J. Barande

Alain Aspect, professeur à l'Institut d'Optique-Université Paris Saclay (chaire Augustin Fresnel), professeur à l’École Polytechnique, directeur de recherche émérite au CNRS interviendra dans le cadre d'une conférence intitulée «Étrange physique quantique : de la première à la seconde révolution quantique», qui affiche complet.

A l'occasion de son prix Nobel, reçu conjointement avec l'américain John Clauser et l'autrichien Anton Zeilinger, pour « ses travaux expérimentaux sur les inégalités de Bell, ouvrant notamment la voie à l’informatique et à la cryptographie quantique », Alain Aspect reviendra sur les aspects les plus surprenants de la physique quantique, et leurs conséquences.

Cette conférence, à 14h le mercredi 25 janvier à l'Agora du Haut-Carré, est destinée à la communauté universitaire au sens large. Elle est organisée par l'université de Bordeaux et l'Institut d'Optique Graduate School (IOGS), en partenariat avec le Laboratoire Photonique, numériques et nanosciences (LP2N, unité CNRS, IOGS et université de Bordeaux), l'École universitaire de recherche - EUR LIGHT ainsi que la Société française de physique (SFP). 

Programme

  • Accueil par Philippe Moretto, chargé de mission Sciences avec et pour la société, Rémi Carminati, directeur général IOGS et Claudio Galderisi, recteur délégué pour l'enseignement supérieur, la recherche et l'innovation de la région académique Nouvelle-Aquitaine
  • Introduction par Laurent Cognet, directeur du Laboratoire Photonique, numériques et nanosciences
  • Conférence "Étrange physique quantique : de la première à la seconde révolution quantique" par Alain Aspect
  • Session questions réponses avec la salle, modération par Brahim Lounis, professeur de l'université de Bordeaux au LP2N, directeur de l'EUR LIGHT

Cette conférence sera suivie par un temps d'échanges privilégié avec les étudiantes et étudiants en licence et master de l'université de Bordeaux à l'Institut d'Optique.

Alain Aspect lors de sa conférence du Prix Nobel de physique à Stockholm © Nobel Prize Outreach - Photo: Anna Svanberg
Alain Aspect lors de sa conférence du Prix Nobel de physique à Stockholm © Nobel Prize Outreach - Photo: Anna Svanberg

Des recherches au coeur de la compréhension du monde quantique

Après avoir été distingué par la Médaille d’or du CNRS en 2005, le prix Wolf en 2010, la médaille Albert-Einstein en 2012, le prix Balzan et la médaille Niels Bohr en 2013, Alain Aspect, a été récompensé du prix Nobel de physique 2022, qu'il a reçu le 10 décembre dernier à Stockholm. Une distinction qu’il remporte avec deux autres chercheurs, l’Américain John F. Clauser et l’Autrichien Anton Zeilinger, pour leurs travaux expérimentaux sur l’intrication qui ont permis d’appréhender le cœur de la théorie quantique.

Cette distinction vient récompenser une vie de travaux révolutionnaires dans ce domaine. Né en 1947 à Agen, et ancien élève de l'École normale supérieure (promotion 1965 de l'ENSET), physicien et spécialiste de l’optique et de la physique quantiques, directeur de recherche au CNRS depuis 1992, Alain Aspect se distingue dès 1982 par la mise en évidence, de manière non ambiguë, de la propriété quantique fondamentale d’intrication quantique.

En étudiant précisément une source de lumière contrôlée, il a établi de manière irréfutable le phénomène d'intrication quantique, et apporte une réponse expérimentale au paradoxe EPR proposé une cinquantaine d'années plus tôt par Albert Einstein, Boris Podolsky et Nathan Rosen. Il a alors démontré la violation des inégalités de Bell établies quelques années auparavant. Cette découverte traduit la capacité de deux photons à se comporter comme un système quantique unique, même à distance l’un de l’autre, dès lors qu’ils ont interagi dans le passé. Une avancée majeure, ayant ouvert la voie au domaine des nouvelles technologies quantiques, qui révolutionnent aujourd’hui le traitement et la communication de l’information.

En 1984, alors maître de conférences à l'École polytechnique et sous-directeur de laboratoire au Collège de France, il travaille sur la méthode de refroidissement d'atomes par laser dite « sous le recul du photon ». Il se rapproche notamment de Claude Cohen-Tannoudji, prix Nobel de physique 1997 et membre du Laboratoire Kastler-Brossel (CNRS/Collège de France/ENS Paris/Sorbonne Université). En 1986, Alain Aspect démontre expérimentalement la dualité onde-particule pour un photon unique. Depuis, avec son groupe d'optique atomique qu'il a créé en 1992 à l'Institut d'Optique Graduate School, il apporte des contributions majeures aux fondements de la condensation de Bose-Einstein et de l'optique atomique, où les atomes révèlent leur nature ondulatoire et peuvent donc être focalisés, diffractés et interférer.

Alain Aspect est reconnu pour avoir éclairé les aspects fondamentaux du comportement quantique des photons uniques, des paires de photons et des atomes, et pour avoir contribué à la compréhension du monde quantique.

(sources : Communiqué Prix Nobel de Physique 2022 - CNRS, Université Paris-Saclay, l’Institut d’Optique Graduate School, l’ENS Paris-Saclay et l’École polytechnique)

Localisation associée :

Agora du Haut-Carré à Talence