Actualités
  • Recherche
  • Transitions

Une Chaire Agriculture biologique pour développer la filière bio

Mise à jour le :

Le lancement de la Chaire Agriculture biologique de Bordeaux Sciences Agro s’est tenu le 15 juin en présence de l’équipe d’enseignants-chercheurs, des partenaires (Fondation Bordeaux Université ; université de Bordeaux et INRAE), et des représentants des entreprises mécènes. Un plan d’action sur 3 ans permettra de structurer les actions menées par la Chaire jusqu’en 2024.

Photo d'une femme devant les locaux de UBee Lab

Parmi les objectifs identifiés, la Chaire Agriculture biologique souhaite favoriser le dialogue entre les acteurs de l’agriculture biologique et la recherche ; mobiliser les étudiants sur des projets professionnels d’envergure en réponse aux questionnements de la Chaire et co-construire des offres de formation pour assurer le développement de l’agriculture biologique.

Une Chaire pour répondre aux enjeux d’un secteur stratégique de l’agriculture

Les préoccupations des consommateurs sur les questions relatives à la santé et à l’environnement n’ont cessé de renforcer l’attrait des produits issus de l’agriculture biologique sur le marché. Conscient de cette dynamique de croissance, l’école d’agronomie de Nouvelle-Aquitaine Bordeaux Sciences Agro a lancé la Chaire Agriculture Biologique dont la mission s’articule autour de différentes missions :

  • Créer une passerelle entre le monde scientifique et les acteurs du secteur de l'agriculture biologique pour identifier les attentes de la filière, faire remonter des problématiques et identifier des solutions concrètes pour répondre aux enjeux du secteur 
  • Co-construire avec les acteurs du monde socio-économique des formations initiales et/ou professionnelles permettant aux étudiants de Bordeaux Sciences Agro d’acquérir un socle de connaissances solides sur l’agriculture biologique, appuyé sur les résultats de la recherche et les expériences de terrain
  • Mettre en place 5 à 6 projets professionnels menés par les étudiants pour leur permettre de s’immerger et d’identifier les enjeux clés de ce mode de production d’avenir
  • Organiser au minimum 3 séminaires scientifiques de vulgarisation et des ateliers articulés autour de thématiques prospectives
Photo

La montée en puissance de l’Agriculture Biologique pose de nombreuse questions techniques,
économiques, sociétales et génère de nouveaux besoins en matière de compétences. Avec nos
partenaires, nous avions à cœur de lancer une Chaire commune pour répondre à ces différents enjeux
et consolider le développement de la filière.

Thomas Nesme et Isabelle Masneuf Pomarède, co-titulaires de la Chaire Agriculture biologique

12 entreprises mécènes* déjà mobilisées dans le projet

Afin de mener ces différentes actions d’intérêt commun en lien avec la formation, la recherche et le transfert, l’équipe de la chaire ambitionne de mobiliser au total 20 entreprises mécènes pour financer ses différentes actions. Plusieurs sociétés comme le réseau coopératif Biocoop Gironde, le domaine viticole Château Canon ou l’organisme de qualification Qualisud, ont déjà officialisé leur accord de financement

« Depuis le début de l’aventure Biocoop, nous tenons à financer des projets de sens et d’avenir pour valoriser la filière biologique. Ce mode de production est un élément clé de la transition écologique qu’il est urgent d’accélérer. En tant qu’acteurs de la bio depuis plus de 30 ans, nous avons un rôle à jouer dans la dynamisation du secteur. Allier nos forces avec des acteurs de l’enseignement supérieur dans un projet visant à renforcer le dialogue entre le monde scientifique et professionnel est alors apparu comme une évidence » déclare déclare Olivier Buitge, gérant des Biocoop de Talence et Gradignan.

A propos de Bordeaux Sciences Agro

Créé en 1962, Bordeaux Sciences Agro est le seul établissement public d’enseignement supérieur et de recherche agronomique sous tutelle du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, implanté en Nouvelle-Aquitaine, première région d’Europe en termes de valeur ajoutée agricole ; l’agriculture et la forêt y représentent plus de 90 % du territoire et c’est la première région mondiale pour les vins et spiritueux d’appellation contrôlée. Cette situation lui confère un positionnement unique et reconnu vis-à-vis des partenaires régionaux tant académiques que socio-économiques, de tête de pont du réseau de l’enseignement technique et supérieur agricole de la grande région. L’école dispense des formations
initiales, continues et par apprentissage du niveau bac +3 au niveau bac +6  permettant d’accéder à des emplois sur toute la filière du vivant.

A propos de l’université de Bordeaux

Héritière d’une histoire longue de près de six siècles, l’université de Bordeaux est une université de recherche multidisciplinaire et internationale. Avec près de 54 000 étudiants, 6000 personnels dont près de 3200 enseignants-chercheurs et chercheurs,
elle est un acteur majeur du territoire néo-aquitain et l’une des plus grandes universités françaises, reconnue pour l’excellence de sa recherche, la qualité de ses diplômes, du BUT au doctorat, et sa capacité d’innovation.
Labellisée « initiative d’excellence », elle contribue aux grandes avancées scientifiques avec ses partenaires académiques et socio-économiques en France et à l’international. Elle assure leur diffusion dans l’espace public et facilite leur transfert technologique et industriel, en cohérence avec ses valeurs humanistes et son
engagement pour les transitions environnementales et sociétales.

A propos d’INRAE

INRAE, l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement, est un acteur majeur de la recherche et de l’innovation créé le 1er janvier 2020. Institut de recherche finalisé issu de la fusion entre l’Inra et Irstea, INRAE rassemble une communauté de 12 000 personnes, avec 273 unités de recherche, service et expérimentales implantées dans 18 centres sur toute la France. L’institut se positionne parmi les tout premiers organismes de recherche au monde en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal, et en écologie-environnement. Il est le premier organisme de recherche mondial spécialisé sur l’ensemble « agriculture-alimentation-environnement ». INRAE a pour ambition d’être un acteur clé des transitions nécessaires pour répondre aux grands enjeux mondiaux. Face à l’augmentation de la population, au changement climatique, à la raréfaction des ressources et au déclin de la biodiversité, l’institut construit des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation
de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

 

* Agribio Union ; Agrisymbiose ; Aquitabio ; Biocoop ; Biolandes ; Château Canon ; COFRA ; Corab ; Maison Meneau ; Péchalou ; Qualisud ; Vignerons bio de la Nouvelle Aquitaine.

Contacts

  • Presse Université de Bordeaux

    Blandine Lacassagne

    05 40 00 34 87

    blandine.laccassagne%40u-bordeaux.fr

  • Presse Bordeaux Sciences Agro

    Claire Chabaneau

    06 47 96 17 10

    claire%40agence-initiale.fr

  • Presse INRAE

    01 42 75 91 86

    presse%40inrae.fr