Fanny Camps, vice-présidente étudiante

Fanny Camps, étudiante en 1ère année de licence d’Administration économique et social (AES) a été élue vice-présidente étudiante par le Conseil Académique le 12 février 2018.

Fanny Camps © Arthur Pequin Fanny Camps © Arthur Pequin

Fanny Camps est fière de son université. A 19 ans, la jeune fille originaire du Lot-et-Garonne a souhaité venir étudier à Bordeaux. « Je n’avais pas envie de partir loin et l’université de Bordeaux a une très bonne réputation ». Son bac ES en poche, elle s’inscrit en licence d’AES, « une filière très générale mais qui permet de faire des expériences, d’apprendre beaucoup de choses et de rencontrer du monde ».

À peine arrivée à la fac, Fanny Camps s’implique dans l’association « Club AES Bordeaux » et est rapidement élue en Conseil d’unité de formation économie, gestion et AES. Parallèlement, elle participe aux activités proposées par l’association représentative des étudiants en sciences sociales (ARES) et assiste entres autres à des week-ends de formation sur la représentation étudiante qui finissent de la convaincre de l’importance de cet engagement.

« Pour faire bouger les lignes, nous devons faire entendre nos voix. Etant au cœur du système au quotidien, nous sommes les mieux placés pour analyser les problématiques » affirme l’étudiante déterminée dont le sens de l’engagement ne date pas d’hier…. En effet, dès son entrée au lycée et durant 3 ans, Fanny Camps participe activement au « conseil des jeunes » sorte de conseil municipal pour les jeunes. Une expérience riche d’échanges et de projets. « Ma mère, était élue au conseil municipal de Marmande, cela a certainement influencé ma démarche » plaisante la jeune fille.

Très motivée par cette nouvelle fonction, Fanny Camps est entourée d’une équipe dynamique au sein de laquelle le débat est très présent. « La concertation est essentielle, nous avons un rôle de médiateur » affirme t-elle. Objectif ? Dynamiser les campus mais aussi et surtout développer toutes les actions envers les lycéens pour promouvoir l’enseignement supérieur à l’université de Bordeaux. « Nous devons aller dans tous les lycées parler d’orientation, c’est un gros travail mais c’est indispensable » affirme la jeune étudiante. A l’orée de son parcours d’études Fanny Camps a justement le temps qu’il faut à consacrer à cette noble cause.

Mise à jour le 16/10/2018