La remise du titre de Docteur Honoris Causa au professeur Julius a été proposé par Simon Litvak, professeur émérite et Stéphane Oliet, directeur adjoint du Neurocentre Magendie à Bordeaux. 

David Julius commence sa carrière scientifique en tant que biochimiste en travaillant sur la structure et fonction des ARN avec Alexander Rich au MIT, puis lors d’un séjour avec Simon Litvak à l’université de Bordeaux.

Il obtient, en 1984, son doctorat en biochimie à l’université de Californie, Berkeley, où il travaille avec Randy Sheckman (Prix Nobel 2013) et Jeremy Thorner sur les mécanismes de sécrétion et de production de peptides hormonaux dans la levure.

Il effectue un stage postdoctoral, jusqu’en 1990, avec Richard Axel (Prix Nobel 2004) à l’université Columbia New York où il commence à s’intéresser à la neuropharmacologie en clonant les premiers membres de la famille des récepteurs à la sérotonine.

David Julius rejoint ensuite l’université de Californie à San Francisco où il est, depuis 2007, professeur et directeur du Département de physiologie. Son groupe travaille sur les mécanismes moléculaires de la douleur et de la détection de la température.

Il a reçu de nombreux prix, notamment le prix Shaw et le prix espagnol Princesse des Asturies.

Mise à jour le 23/05/2019