Ma thèse en 180 secondes

Tous les ans depuis 2014, les doctorants de l’université de Bordeaux sont invités à participer au concours national de vulgarisation scientifique Ma thèse en 180 secondes, lors duquel ils doivent présenter leur sujet de recherche en trois minutes chrono.

Les 20 participants, le jury et les organisateurs de la finale de l'université de Bordeaux 2020 du concours MT180s © Hugues Bretheau - université de Bordeaux Les 20 participants, le jury et les organisateurs de la finale de l'université de Bordeaux 2020 du concours MT180s © Hugues Bretheau - université de Bordeaux

Ma thèse en 180 secondes est un concours réservé aux doctorants dont l’enjeu est de présenter son sujet de recherche en termes simples et devant un auditoire profane et diversifié. Chaque participant doit faire, en trois minutes et avec une seule diapositive à disposition, un exposé clair, concis et néanmoins convaincant sur son projet de recherche. Au-delà du concours, c’est aussi l’occasion pour ces jeunes chercheurs d’apprendre à communiquer et vulgariser leur passion de la recherche.

Inspiré du concept de Three minute thesis originaire de l’université du Queensland en Australie, le concours est initié pour la première fois en langue française en 2012 au Québec par l’Association francophone pour le savoir (Acfas). Le défi a été lancé en France en 2014 par la Conférence des présidents d’universités (CPU) et le CNRS. L’université de Bordeaux participe au concours depuis son arrivée en France et a également apporté son soutien dans l’organisation de la finale nationale 2016, lorsque celle-ci s’est déroulée au Palais de la Bourse, à Bordeaux.

Ashley Castellanos Jankiewicz de l'université de Bordeaux, gagnante de la finale régionale et participant ici à la demi-finale nationale MT180s 2019 © MT180 CPU-CNRS – David Pell

Des formations sur mesure

Pour relever le défi, les doctorants bénéficient d'une formation en écriture et en prise de parole en public, coordonnée par le Collège des écoles doctorales, avec pour objectifs de les aider à vulgariser leurs recherches et à capter rapidement l'attention d’un auditoire. Lors de la dernière édition, une vingtaine de doctorants de l’université de Bordeaux a relevé le défi.

Un concours en plusieurs étapes

  • La finale d’établissement permet de sélectionner quatre lauréats : trois sont retenus par un jury composé de représentants du monde de la recherche, des médias ou encore de la culture scientifique, et un lauréat est choisi par le public.
  • La finale régionale réunit les lauréats des établissements des regroupements universitaires, pour n'en retenir que deux par regroupement. L'université de Bordeaux fait partie du regroupement Nouvelle-Aquitaine Atlantique qui inclut également l’université de Pau et des Pays de l’Adour, l'université Bordeaux Montaigne et La Rochelle Université.
  • Une demi-finale nationale est ensuite organisé sur 2,5 jours pour sélectionner 16 candidats qui participeront à la finale nationale
  • La finale nationale détermine le doctorant représentant la France lors de la dernière étape.
  • La finale internationale est organisée à l’automne et regroupe les lauréats des différents pays francophones participant au concours. Elle permet aux participants de se confronter à d’autres publics, dans d’autres lieux, d’effectuer des rencontres et de se confronter à l’universalité de la recherche.

Mots clés :

Mise à jour le 08/06/2020

L'édition 2020

En raison de la situation sanitaire liée à l'épidémie de Covid-19, le concours Ma thèse en 180 secondes 2020 a été suspendu.

Contacts

Hélène KATZ & Blanche MASCLEF