Lucas Mazur, en route vers un nouveau titre ?

Lucas Mazur, 23 ans, champion du monde 2017 et 2019 de badminton Handisport et étudiant à l’université de Bordeaux en DUT Gestion des Entreprises et des Administrations (GEA) se prépare maintenant aux Jeux Paralympiques de Tokyo 2021.

Lucas Mazur © Brool Video Lucas Mazur © Brool Video

Récemment arrivé du CREPS (Centre de Ressources, d’Expertise et de Performance Sportive) de Bourges au Pôle France de Bordeaux dans l’optique de se préparer au mieux pour les Jeux Paralympiques de Tokyo en badminton, Lucas Mazur profite quotidiennement des infrastructures sportives mises à disposition par l’université de Bordeaux.
« C’est vraiment un campus bien équipé et adapté à la pratique sportive de haut niveau » confie le jeune homme. Selon lui, pouvoir s’entraîner à Bordeaux est bénéfique car grâce à la présence du Pôle France, le niveau en badminton est élevé : « les joueurs de l’université de Bordeaux se trouvent régulièrement finalistes aux Championnats de France universitaires » rappelle-t-il.

Parallèlement à cet entrainement sportif intense, le jeune athlète s’est lancé dans des études en Gestion des Entreprises et des Administrations sur le campus bordelais. Se démarquer en compétition mais également à l’université demande une certaine organisation et celle de Lucas est bien spécifique. « En ce moment et jusqu’aux Jeux de Tokyo, je privilégie complètement le badminton mais une fois cette étape passée, je me concentrerai vraiment sur mes études. » explique le jeune homme. Comme tous les athlètes de haut niveau à l’université de Bordeaux, Lucas bénéficie aussi d’un suivi pédagogique important grâce au service Phase, lui permettant d’accéder à tous ses cours.

Aux portes de Tokyo 2021 

Après avoir pratiqué des sports collectifs comme le foot et le rugby, Lucas Mazur se tourne finalement vers le badminton à l’âge de onze ans et enchaîne maintenant les grandes compétitions.
Bien qu’appréciant l’esprit d’équipe, Lucas préfère ne devoir ses victoires qu’à lui-même, ce qu’il retrouve parfaitement dans le sport individuel qu’est le badminton. Fils d’un père pongiste et d’une mère basketteuse professionnelle, Lucas fait honneur à cet esprit sportif familial. Malgré une déficience à la cheville, le jeune athlète se déplace avec une vivacité incroyable sur le terrain ne laissant aucun doute sur ses aptitudes sportives.
Avec un palmarès de six médailles d’or aux Championnats d’Europe et deux autres aux Championnats du monde, le jeune homme semble inarrêtable. Il ne cache d’ailleurs pas ses ambitions pour les Jeux Paralympiques de Tokyo 2021, visant la médaille d’or en match simple ! Pour Lucas mais aussi pour le badminton, performer aux Jeux Paralympiques sera une grande première. Le jeune athlète s’entraîne maintenant chaque jour dans cette optique, plus motivé que jamais.

Un match décisif

Sa première victoire mondiale en 2017 n’a pas seulement été une source de fierté pour Lucas Mazur, « ce titre a changé beaucoup de choses dans ma vie » livre-t-il. À la suite d’une véritable « explosion de joie », ce sont de nouveaux sponsors qui se sont greffés à la carrière grandissante du jeune champion. Aujourd’hui encore, cette expérience reste à ses yeux son plus beau souvenir en tant qu’athlète.
Malgré une médiatisation encore inférieure à celle des Jeux Olympiques, Lucas observe une nette augmentation des passages télévisés pour le Handisport. Dans ces conditions, il ne s’inquiète pas pour la visibilité des Jeux Paralympiques de Tokyo et la diffusion de ses prochaines performances.

par Clara Hirsch en Licence 3 information et communication - université Bordeaux Montaigne

Mise à jour le 08/02/2021