La césure à l'étranger

Cette formule très attrayante consiste à suspendre sa formation initiale pour une période comprise entre six mois et un an pour acquérir une expérience significative ou complémentaire dans son domaine, élargir son horizon ou affiner son choix d’orientation professionnelle. La dimension internationale est ainsi très fréquente parmi les projets de césure (expérience professionnelle à l’étranger, service civique, volontariat international, complément à une formation universitaire, maîtrise des langues étrangères...)

Lorsque la période de césure est réalisée à l’étranger, c’est la législation du pays d’accueil qui s’applique dans les relations entre l’étudiant(e) et l’organisme qui l’accueille.

Un certain nombre de démarches administratives sont nécessaires pour la préparation de votre projet (demande de visa ou de passeport le cas échéant, attestation d’assurance en responsabilité civile, protection sociale,…).

Tout étudiant partant en césure à l’étranger doit obligatoirement s’inscrire sur la plateforme de gestion des mobilités et recueillir l’avis de son bureau mobilité internationale.

Mise à jour le 30/08/2017

Procédure générale (dossier, calendrier, etc)

Bureau Mobilité internationale de Carreire (Santé et Sciences Humaines et STAPS)

Bureau Mobilité Internationale de Pessac (Droit, Science Politique, Economie et Gestion, IUT, ESPE)

Bureau Mobilité Internationale de Talence (Sciences et Technologies, IUT, ISVV)