MOOC Maladie de Parkinson : former et informer pour mieux lutter contre la maladie

Ouvert depuis le début du mois d’octobre sur la plateforme FUN, le MOOC Maladie de Parkinson a été réalisé par l’Université de Nantes avec la participation de nombreuses universités partenaires dont l’Université de Bordeaux et la MAPI. Cette formation vous propose de partir à la découverte de cette maladie qui occupe la recherche depuis de nombreuses années mais reste encore relativement méconnue du grand public.

  • 29/10/2018

Le MOOC Maladie de Parkinson vise ainsi à faire mieux connaître la maladie auprès du grand public. Quels sont précisément les symptômes moteurs qui permettent un diagnostic clinique ? Quels sont les neurones qui dégénèrent dans le cerveau ? Comment agissent les traitements pharmacologiques ? Quelles sont les approches non médicamenteuses qui peuvent avoir des effets bénéfiques ? Comment commence cette maladie et quelles en sont les causes possibles ? Ou encore, quels sont les futurs traitements en cours d’étude ? Autant de question soulevée dans un premier parcours de formation et de sensibilisation accessible pour tous.

A noter, un second parcours réservé aux professionnels de santé propose une formation plus complète grâce aux modèles animaux rongeurs et primates. Il se focalise notamment sur les différents symptômes moteurs et non moteurs de la maladie, les différents traitements et leurs effets secondaires, les résultats de la recherche sur les mécanismes sous-jacents aux symptômes moteurs et non moteurs et les origines de la maladie.

Ce MOOC est le fruit d’une collaboration multi-établissements. Nombreux experts ont été mobilisés au fil des semaines et plusieurs universités partenaires ont participés à la réalisation des cours vidéo. En effet, si la majeure partie des contenus a été assurée par les équipes de l'université de Nantes et le programme Man-imal, la MAPI pour l’Université de Bordeaux ainsi que les équipes de Aix-Marseille Université, Sorbonne Universités, des Universités de Clermont Auvergne, Lille, Lyon 1 et Rennes 1, de l’Institut du Cerveau et de la Moelle Epinière, et du BTS audiovisuel du lycée Carnot Cannes ont tous apportés une contribution significative dans la réalisation de ce projet de formation.