Le système français d'enseignement supérieur

Le système français d’enseignement supérieur est reconnu dans le monde entier pour la qualité de la recherche et de son enseignement. Il est composé de différents types d'établissement dans les secteurs privé et public.

Universités publiques

Le gouvernement finance les universités publiques françaises et réglemente les diplômes d’État qu’elles délivrent. Ce système permet aux universités de dispenser aux étudiants un enseignement d’excellence à un prix abordable. Les universités françaises sont très complètes et proposent ainsi des programmes d’études dans tous les domaines. Parmi les 2,2 millions d’étudiants dans le système français d’enseignement supérieur, 80 % sont inscrits dans des universités publiques, et 10 % sont des étudiants internationaux.

Le parcours Licence-Master-Doctorat (LMD)

Le système français d’enseignement supérieur a été réformé par le processus de Bologne, qui vise à instaurer des normes européennes communes pour les études universitaires. Il comprend trois diplômes majeurs :

  • La Licence : trois ans (6 semestres) = 180 ECTS
  • Le Master : deux ans (10 semestres au total) = 300 ECTS
  • Le Doctorat : en moyenne trois ans (16 semestres au total) = 480 ECTS

Études de médecine

Concours d’entrée

La première année de médecine s’achève sur un concours d’entrée très sélectif. Les étudiants peuvent ensuite s’inscrire à des cours spécialisés en chirurgie dentaire, en pharmacologie, en maïeutique, en ergothérapie, en masso-kinésithérapie et en électroradiologie.

Les étudiants ont la possibilité de s’inscrire à un ou plusieurs examens, à condition qu’ils aient suivi les unités d’enseignement correspondantes. Toutefois, se présenter à plusieurs examens entraine une charge de travail très lourde, dont il faut tenir compte avant de s’inscrire.

L’examen final se déroule sur deux sessions :

  • 1re session en janvier : à la fin du premier semestre - examens basés sur le programme du tronc commun du semestre 1.
  • 2e session en mai : à la fin du deuxième semestre - examens basés sur le programme du tronc commun du semestre 2 et de la spécialisation choisie.

Pour réussir l’un des examens dans lesquels vous vous êtes inscrit, vous devez être classé dans la limite du nombre de places ouvertes (numerus clausus) dans le domaine pour lequel vous avez été évalué.

Système européen de transfert et d'accumulation de crédits (ECTS)

Chaque niveau est atteint par l’acquisition d’ECTS (système européen de transfert et d'accumulation de crédits). L’année universitaire est divisée en deux semestres, chacun équivalant à 30 crédits ECTS. Dans les études supérieures, l’accumulation de crédits dépend du volume de travail des étudiants, du nombre d’heures de cours et des objectifs du cours.

Un système d’enseignement supérieur de plus en plus présent sur la scène internationale

Le système européen de transfert et d'accumulation de crédits (ECTS) est un système de notation développé par l’Union européenne qui permet d'évaluer le niveau d'éducation des étudiants et qui favorise la reconnaissance du niveau d'études au sein de la zone Europe. L’échelle de notation ECTS facilite donc le transfert des étudiants et de leurs notes entre les établissements d’enseignement supérieur à travers des systèmes de notation locaux et nationaux interchangeables. Les avantages pour l'internationalisation de l'enseignement supérieur en France (et en Europe) sont donc nombreux :

  • Il est plus facile de se déplacer d'un pays à l’autre (au sein de l’espace européen de l'enseignement supérieur) dans le but de poursuivre ses études ou de trouver un emploi ;
  • L’enseignement supérieur européen est plus attractif, de sorte que beaucoup de personnes originaires de pays non européens viennent également étudier et/ou travailler en Europe ;
  • L’espace européen de l'enseignement supérieur offre à l'Europe une vaste base de connaissances avancées de grande qualité et assure le développement de l'Europe en tant que communauté stable, pacifique et tolérante bénéficiant d'un espace européen de la recherche à la pointe de la technologie ;
  • On constate une plus grande convergence entre les États-Unis et l'Europe à mesure que l'enseignement supérieur européen adopte certains aspects du système américain.

Mots clés :

Mise à jour le 14/06/2019