23 Novembre 2018 – Turquie, Russie & Iran: nouvelles puissances dominantes au Moyen Orient ?

09 h Salle Manon Cormier, rez-de-jardin du bâtiment recherche, campus de Pessac

Ce colloque international a pour origine le constat que la crise syrienne - dans laquelle la Russie, l’Iran et la Turquie sont les acteurs majeurs - exerce une influence décisive sur le système international.

Ancienne province de l’Empire ottoman dont la Turquie est la principale héritière, mandat français avant de devenir indépendant et de tomber dans la sphère d’influence de Moscou durant la guerre froide, voisin immédiat d’Israël dont la sécurité est menacée par l’Iran mais assurée par les États-Unis, la Syrie de Bachar al-Assad est depuis 2011 le théâtre d’un conflit violent qui a un impact non seulement sur le Moyen Orient mais pratiquement sur tout l’ordre international. De la manière dont se réglera la fin du conflit va dépendre l’avenir de plusieurs pays de la région et au-delà l’évolution des relations entre les pays occidentaux et la Russie.

Un colloque pour analyser les relations entre les 3 acteurs régionaux

L’analyse des relations entre ces trois acteurs régionaux - la Turquie, la Russie et l’Iran - conduit à prendre en considération plus globalement les dynamiques sur le plan régional au Moyen Orient, dans le Caucase, et en Asie Centrale. Rivalités et partenariats jalonnent les interactions complexes et souvent contradictoires entre les trois rivaux historiques composant ce triangle régional. Appréhender et comprendre ces dynamiques s’avère un enjeu central pour mesurer les évolutions potentielles dans la région, qu’il s’agisse des risques d’extension des guerres au Moyen Orient, du dégel de conflits au Caucase, ou encore de l’instabilité en Asie centrale.

Organisation scientifique : Nicolas Monceau, Institut de recherche Montesquieu (IRM-CMRP, université de Bordeaux) ; Michel Duclos, Institut Montaigne et Bayram Balci, IFEA, CERI-Sciences Po

Renseignements et inscriptions : carole.bergerot@u-bordeaux.fr 

Programme

9h > Accueil et allocutions d’ouverture
Laurent Servant, professeur et vice-président de l’université de Bordeaux chargé des Réseaux internationaux,
Sébastien-Yves Laurent, professeur et vice-président de l’université de Bordeaux, chargé de la recherche en SHS,
Philippe Claret, maître de conférences et directeur de l’équipe IRM-CMRP,
Nicolas Monceau, maître de conférences IRM-CMRP, université de Bordeaux,
Bayram Balci, directeur de l’IFEA, chercheur au CERI - Sciences Po,
Michel Duclos, conseiller spécial -Géopolitique à l’Institut Montaigne.

Session 1 : Turquie-Russie-Iran : permanences et changements des relations ?

9h45 > 12h : Présidente de séance Marie Mendras, Sciences Po - CERI / CNRSCentre national de la recherche scientifique

L’Iran et la Russie au Moyen-Orient : alliance stratégique ou mariage de circonstance 
Clément Therme, International Institute for Strategic Studies, Bahrein ; EHESS, Paris

Moyen-Orient : entre médiation, diplomatie économique et coercition, quels nouveaux horizons pour la Russie ?
Igor Delanoë, Observatoire franco-russe, Moscou

Les relations Turquie-Russie, entre partenariats stratégiques et rivalités régionales
Nicolas Monceau, IRM-CMRP, université de Bordeaux

Session 2 : Le conflit syrien au carrefour des relations Turquie-Iran-Russie

14h > 17h Président de séance Soli Özel, Kadir Has University, Istanbul et Institut Montaigne

Que dit la politique syrienne de la Russie de sa stratégie d’influence dans la vie internationale ?
Anne de Tinguy, INALCO / Sciences Po – CERI

Syria and the Pendulum of Turkish-Russian Relations
Mitat Çelikpala, Kadir Has University

The Kurdish Question, Turkey and Syria
Murat Somer, Koç University, Istanbul

La crise syrienne est ses multiples effets sur la politique intérieure et extérieure de la Turquie
Bayram Balci, Sciences Po – CERI, IFEA

17h >17h30 Conclusion générale du colloque par Michel Duclos, conseiller spécial - Géopolitique à l’Institut Montaigne

Localisation de l’événement

Transport

Tram B arrêt Montaigne Montesquieu