05 Novembre 2018 – Séminaire "Une approche anthropologique des phénomènes de transmission"

10 h30 Amphi Fabre, campus Victoire

Un séminaire Temps, espace, sociétés - Pratiques rituelles, mise en mémoire et processus identitaires (TES) organisé par la Faculté d'anthropologie et le laboratoire Passages, et donné par Sophie Chave-Dartoen, anthropologue, Faculté d’ethnologie, anthropologie sociale et culturelle.

Pour cette séance initiant le cycle de l’année 2018-2019, la présentation du séminaire sera mise en perspective avec les questions d’anthropologie générale que la thématique retenue nous amène à soulever : on sait que les formes de transmission varient selon les contextes sociaux et culturels. Il convient toutefois de considérer attentivement les enjeux profonds de la transmission en fonction des types de sociétés concernés, c’est-à-dire, du type de monde social et des relations à ce monde tels qu’ils sont considérés en contexte. Dans certains cas en effet, éducation et transmission n’émancipent pas, elles contraignent et obligent, contrairement aux vertus généralement qui leur sont reconnues dans le cadre de notre modernité occidentale et d’une économie globalisée de l’enseignement et des savoirs. Les choix en matière d’héritiers ou de successeurs, ainsi que les formes d’éducation et de transmission prodiguées peuvent donc varier d’une société à l’autre, mais aussi au sein d’une même communauté dans le cadre ouvert par la colonisation par exemple, puis dans celui de la mondialisation de l’économie et le développement des mobilités sociales et géographiques. Certaines dimensions théoriques de ces spécificités seront rappelées et développées afin d’esquisser un contraste entre les pratiques « locales » et l’universalisme des préconisations que défendent les institutions internationales.

Localisation de l’événement

Transport

Tram B arrêt Victoire