11 Juin 2018 – Séminaire "Égalité de sexe et métamorphoses de la parenté : l'exemple des débats bioéthiques"

10 h30 Amphi Fabre, campus Victoire

Un séminaire Temps, espace, sociétés, pratiques rituelles, mise en mémoire et processus identitaires (TES) organisé par la faculté d'anthropologie et le laboratoire Passages, donné par Irène Théry, sociologue, directrice d'études de l'EHESS, Centre Norbert Élias - CNE.

La procréation médicalement assistée (PMA) est un des domaines où on constate des écarts importants entre les générations. D'une part, (à l'exception des secteurs religieux traditionalistes), les jeunes sont beaucoup plus ouverts à tout un ensemble d'innovations possibles (autoconservation des ovocytes, ouverture de la PMA à toutes les femmes, encadrement de la GPA etc). D'autre part, certaines questions, telle "l'accès aux origines" prennent directement la forme d'un conflit entre la génération des médecins des Cecos qui ont théorisé l'anonymisation définitive des dons dans les années 90, et la première génération des personnes nées de dons, aujourd'hui en âge de devenir elles mêmes parents.

Une approche intégrant la bioéthique au sein d'une socio-anthropologie de la parenté permet de montrer que la question des sexes et du genre (et non pas celle de la montée de l'individualisme) est au cœur de ces évolutions et parfois de ces conflits intergénérationnels.

Localisation de l’événement

Transport

Tram B - arrêt Victoire