14 Octobre 2021 – Journées d'études "L’internationalisation du marché du vin, les valeurs patrimoniales et l’œnotourisme"

14 h Salle Manon Cormier, Campus Montaigne Montesquieu

L’inscription des biens culturels à protéger sur les listes du patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO ne cesse de s’étendre, des rituels en danger jusqu’aux paysages culturels à protéger, comprenant ainsi des biens communs de l’humanité qui concernent des sites, des traditions et des paysages viticoles de plusieurs régions dans le monde, dont quelques-unes de la France et de plusieurs pays européens limitrophes. Du Bordelais au Poitou-Charentes, en passant par la Bourgogne et le Languedoc-Roussillon, mais aussi par la Roumanie, la Géorgie, l’Italie et la Chine, ces journées d'études poursuivent une approche comparative des espaces de valorisation des terroirs viticoles, de la muséographie à l’œnotourisme, des salons professionnels aux « small wineries », etc. Elles aborderont l’évolution de la production du « vin nature », l’agroécologie, l’éthique environnementale, des chantiers à aborder en tant qu’objet de réflexion politique, comme porteurs d’une symbolique forte qui réarticule les rapports entre natures et cultures ; mais aussi les processus patrimoniaux qui émergent au croisement de plusieurs échelles : locales, régionales, nationales et internationales, et qui mettent en interaction des participants très diversifiés : acteurs locaux, institutions nationales et internationales, populations touristiques, etc.

Des journées d'études placées sous le signe placée sous la responsabilité scientifique de Bernard Cherubini et de Christelle Pineau, anthropologues à l'IRM-CMRP, université de Bordeaux.

Jeudi 14 octobre

14h30 Accueil et allocutions d’ouverture
15h00 Sentir et ressentir les vins. Les médiations polysensorielles à la Cité du vin de Bordeaux
Audrey Moutat, sciences de l’information et de la communication, université de Limoges, CeReS (Centre de recherches sémiotiques) EA 3648 ; Cristina Badulescu, Université de Poitiers
15h30 Entre discours et réglementation : le développement international des vins français d’AOC durant les trente glorieuses
Olivier Jacquet, historien, chargé de mission, Chaire UNESCO « Culture et traditions du vin », Université de Bourgogne, Dijon
16h15 Dynamiques viticoles en Languedoc. Vieilles parcelles, cépages oubliés et savoir-faire d’antan : redécouverte des terroirs ou réponse à la demande des consommateurs
Bernard Moizo, anthropologue, directeur de recherches à l’IRD, UMR GRED, Montpellier
16h45 L’oenotourisme, créateur et diffuseur d’image régionale. L’exemple bourguignon
Charles Rigaux, doctorant en sociologie, université de Bourgogne
17h15 La communication polysensorielle médiée par internet. Le vin dans l’imaginaire roumain
Cristina Badulescu, sciences de l’information et de la communication, Université de Poitiers, CEREGE (Centre de Recherche en Gestion) EA 1722 et MSHS - USR CNRS 3565
17H45 Discussion et conclusion de la journée

Vendredi 15 octobre

09h30 Vignerons « nature ». Un réseau international d’échanges des savoirs anciens
Christelle Pineau, anthropologue, IRM-CMRP, université de Bordeaux
10h00 Quels risques dans la valorisation du patrimoine viti-vinicole ? Le cas de la Géorgie
Ana Cheishvili, doctorante en Histoire et Civilisations à l’EHESS (Cercec/CNRSCentre national de la recherche scientifique ), présidente de l’Association de femmes vigneronnes de Géorgie
10h30 Le vin Prosecco : un conflit entre les valeurs patrimoniales et le marché ?
Rita Vianello, anthropologue, professeure à l’Université de Venise
11h15 Du vin et des patrons Chinois-e-s en Bordelais : fabrique symbolique et économique de la valeur et crainte de la dépendance des salariés français.
Chantal Crenn, anthropologue, professeure à l’Université de Montpellier
11h45 Le vin de Cilaos à l’île de La Réunion : un vignoble en quête de reconnaissance
Bernard Cherubini, anthropologue, IRM-CMRP, université de Bordeaux
12h15 Synthèse et conclusions

Localisation de l’événement

Transport

En tram
> Prendre la ligne de tram B (direction de Pessac centre), descendre à l’arrêt Montaigne-Montesquieu (l’université de Bordeaux se trouve sur votre droite).

Depuis la Gare de Bordeaux Saint-Jean
> Prendre la ligne de tram C (direction Les Aubiers) descendre arrêt Quinconces et prendre le tram B (direction Pessac centre) descendre arrêt Montaigne-Montesquieu

Facilités

Contact : carole.bergerot@u-bordeaux.fr