29 Novembre 2018 – Colloque "Penser la « dégénérescence » : fascisme, instrumentalisation politique de l’art"

13 h30 Musée d’Aquitaine, 20 cours Pasteur à Bordeaux

Colloque organisé par l’Institut de recherche en droit des affaires et du patrimoine de l’université de Bordeaux (IRDAP) et le Musée d’Aquitaine, avec le Centre aquitain d’Histoire du droit et le Centre Léon Duguit.

Dans le cadre des Journées musicales du Reich, une exposition intitulée Entartete Musik (musique dégénérée) s’est tenue à Düsseldorf à partir du 24 mai 1938. L’exposition avait été organisée par le docteur Hans Serverus Ziegler (1893-1978), conseiller d'État et directeur des théâtres du Reich. Elle avait été précédée par les Journées de l’art allemand et l’exposition Entartete Kunst à Münich, en juillet 1937.

Le concept d’Entartung (Dégénérescence) était emprunté à Max Nordau et à son ouvrage publié sous ce titre, qui stigmatise des formes de décadence, notamment dans les arts, et que, en tant que médecin, il considérait comme une maladie. Nordau s’inspirait lui-même d’études criminologiques en détournant le concept.

Le but était de stigmatiser une entdeutsche Musik (musique anti-allemande) et de promouvoir un art authentiquement allemand. Ont alors été mis à l’index les musiques atonales de la seconde École de Vienne, le jazz, la musique tzigane, les compositeurs Juifs – d’origine, de confession, ou assimilés par lien familial – les musiciens opposants au régime nazi ou notoirement de gauche.

L’anniversaire de cette manifestation (1938-2018) permet de mener une réflexion sur les formes d’épuration des arts et des pratiques artistiques par le pouvoir et la discrimination raciale en régime fasciste.

Direction scientifique : Xavier Daverat et Nader Hakim

Programme

Jeudi 29 novembre

13h30 : Accueil des participants

14h : Introduction du colloque. Guillaume Wicker, professeur à l'université de Bordeaux, directeur de l’institut de recherche en droit des affaires et du patrimoine/IRDAP Christian Block, responsable et conservateur du Centre national Jean Moulin

Xavier Daverat, professeur à l’université de Bordeaux, membre de l’institut de recherche en droit des affaires et du patrimoine/IRDAP Nader Hakim, professeur à l’université de Bordeaux, membre du centre aquitain d’histoire du droit /CAHD

14h15 : Ouverture : A star is born Francis Marmande, professeur émérite, université Paris 7 Denis Diderot
Musiques interdites, création soumise. Sous la présidence de : Francis Marmande

15h : L’instrumentalisation politique de la protestation contre la musique Agnès Tricoire, avocat, spécialiste en propriété intellectuelle, docteur en droit

15h30 : Mieux vaut une douce chanson : l’authentification des chants populaires traditionnels en France au mitan du XIXème siècle par Isabelle Mayaud docteur en sociologie, centre de recherches sociologiques et politiques de Paris – CRESPPA / CNRS, université Paris 8 Vincennes Saint-Denis & université Paris Nanterre

16h : Pause

16h30 : Invisibilité et aveuglement : coloration, décoloration et obscurcissement de l’identité noire dans la littérature et la musique afro-américaine par Alexandre Pierrepont, membre du centre de recherche en ethnologie de la faculté des sciences humaines et sociales – CANTHEL, université Paris 5 - Sorbonne & du centre d’études et de recherches interdisciplinaires / CERILAC, université Paris 7 - Denis Diderot ; chercheur associé à l’International Institute for Critical Studies in Improvisation (IICSI) - McGill University, University of Guelph, University of British Columbia, université de Montréal

17h : Les nouveaux dégénérés ? à propos du rap par Xavier Daverat, professeur à l’université de Bordeaux, membre de l’institut de recherche en droit des affaires et du patrimoine/IRDAP

17h30 : La liberté d’expression en matière artistique par Aude Rouyère, professeur, institut Léon Duguit, université de Bordeaux

18h30 : Concert Ensemble Voix étouffées Erminie Blondel (chant), Thomas Tacquet-Fabre (piano) Louis Saguer, Quatre chants séfardis, Ilse Weber, Ich wandere durch Theresienstadt, Simon Laks, Huits chants populaires juifs, Vicktor Ullmann, Trois chants Yiddish, Erwin Schulhoff, Suite dansante en jazz

Vendredi 30 novembre

Fascisme, arts et sciences sociales

9h :  Anthropologie, droit et race. A propos du Droit pur d’Edmond Picard (1836-1924) par Lætitia Guerlain, maître de conférences à l’université de Bordeaux, institut de recherches Montesquieu/CAHD

9h30 : Citoyens en fonction de la race. Le « principe de différenciation ethnique » dans le droit fasciste italien par Silvia Falconieri, chargée de recherches, CNRS institut des mondes africains

10h : La race dans la doctrine pénale sous Vichy par Marine Vetter, doctorante, institut de recherches Montesquieu/CAHD, université de Bordeaux

10h30 : Pause

10h45 : L’art nazi par Francis Hofstein, psychanalyste

11h15 : De Max Nordau à Hans Severus Ziegler : Entartete Musik ou les Voix Etouffées du IIIème Reich par Amaury du Closel, compositeur, chef d’orchestre

11h45 : Projection de Amis des Juifs, film documentaire de Bernard Debord & Cédric Gruat (52’, Ethan productions, 2007) et discussion avec Christian Block, responsable et conservateur du Centre national Jean Moulin

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Localisation de l’événement

Transport

Tram B arrêt Musée d'Aquitaine