Une seconde vie pour de jeunes arbres d'étude

Un atelier de plantation s’est déroulé sur le campus Peixotto le lundi 29 novembre 2021 dans le cadre de la semaine de « L'arbre en fête » organisée Bordeaux Métropole. Les arbres en question, sujets d'étude issus des recherches du laboratoire Biogeco (Biodiversité gènes et communautés - Inrae et université de Bordeaux) sur la résistance à la sécheresse, ont été plantés en présence de bénévoles et d’une classe de CE1.

  • 03/12/2021

La chercheuse Annabel Porté (Biogeco) avec les écoliers © Hugues Bretheau / université de Bordeaux La chercheuse Annabel Porté (Biogeco) avec les écoliers © Hugues Bretheau / université de Bordeaux

A l'occasion de la Semaine de « L'arbre en fête », organisée par Bordeaux Métropole, l'université de Bordeaux (Pôle patrimoine et environnement) et le laboratoire Biogeco (Biodiversité gènes et communautés - Inrae et université de Bordeaux) et ont animé « Un Arbre en Fac », atelier de plantation ouvert au public, dans le cadre de l'alliance territoriale Agir ensemble.

Annabel Porté / Biogeco © Hugues Bretheau / université de Bordeaux

Des plants issus de la recherche 

Une expérimentation de stress hydrique intense a été réalisée sur 10 espèces ligneuses en 2019 dans le cadre de la thèse de doctorat de Régis Burlett et du projet LEAFSHED (Labex COTE). Une partie des plants est morte des suites du stress hydrique ou des prélèvements nécessaires à la caractérisation de la réponse à la sécheresse. Selon la résistance des espèces et l'intensité du stress subi, un autre groupe a survécu au stress imposé. L'ensemble des plants contrôles quant à eux, non soumis au stress hydrique, en sont également sortis indemnes.

Que faire de ces rescapés ? Dans la continuité de ses engagements pour accélérer le changement et accompagner les indispensables enjeux de transitions et de ses premières plantations, l’université de Bordeaux, via son Pôle patrimoine et environnement, a décidé de donner une seconde vie à ces jeunes arbres. Au cours de l’atelier de plantation sur le campus Peixotto de Talence, la chercheuse en écologie forestière Annabel Porté a exposé l’utilité des travaux de recherche sur la résistance à la sécheresse des arbres à un jeune public de scolaires.

L'opération permettra également de vérifier sur le long terme comment ces arbres d’étude de recherche en pépinière vont évoluer en dehors du laboratoire, avec une pousse en pleine terre.

Les jardiniers de l'université à l'œuvre © Hugues Bretheau / université de Bordeaux

Un bel exemple de revalorisation, qui vient nourrir l’engagement #12 « Œuvrer en faveur de la préservation et du développement de la biodiversité sur ses campus » de la feuille de route des Transitions environnementales et sociétales adoptée il y a un an par le conseil d’administration de l’université de Bordeaux.