Vitamine D, une piste contre Alzheimer ?

À l'occasion de la journée mondiale de la maladie d'Alzheimer, retour sur une étude sortie en mai dernier : maintenir un taux sanguin adéquat en vitamine D chez les personnes âgées pourrait contribuer à retarder ou à prévenir la démence, en particulier de type Alzheimer. C'est ce que démontrent des scientifiques du Centre de recherche Bordeaux Population Health.

  • 21/09/2017

© Fotolia - Photographee.eu © Fotolia - Photographee.eu

Connue comme étant une cause possible de certaines maladies chroniques, une carence en vitamine D entraînerait également un risque majeur de développer une maladie d’Alzheimer, a fortiori lorsqu’elle est associée à une alimentation pauvre en « bonnes graisses » et en caroténoïdes antioxydants.

C’est ce que démontrent deux études menées par Catherine Féart et Cécilia Samieri, chercheuses Inserm du Centre de recherche Bordeaux Population Health (BPH, unité Inserm et université de Bordeaux). Ces deux travaux sont parus récemment dans la revue scientifique Alzheimer’s & Dementia.

Les chercheurs ont analysé les statuts sanguins de participants de l'Étude des Trois Cités (3C) au moment de leur inclusion dans cette cohorte incluant près de 10 000 personnes âgées de 65 ans et plus, en bonne santé, ou du moins qui ne souffraient pas de la maladie d’Alzheimer.

Dans un premier temps, les chercheurs ont montré que les participants avec une carence (25%) ou une insuffisance (60%) en vitamine D avaient un risque multiplié par 2 de développer une démence et un risque multiplié par près de 3 de développer une maladie d’Alzheimer par rapport à ceux ayant un statut satisfaisant en vitamine D.

Et dans une seconde étude, un profil particulier est ressorti : les personnes âgées ayant les plus faibles concentrations sanguines combinées en vitamine D, en caroténoïdes et en acides gras polyinsaturés (« bonnes graisses ») avaient un risque multiplié par 4 de développer une démence et la maladie d’Alzheimer par rapport à ceux ayant les concentrations sanguines les plus élevées pour ces nutriments.

Pour en savoir plus

 Communiqué - Salle de Presse Inserm La vitamine D, une nouvelle piste contre la maladie d’Alzheimer ? 

Thèmes :

Référence 1

Associations of lower vitamin D concentrations with cognitive decline and long-term risk of dementia and Alzheimer's disease in older adults / Catherine Feart and al. Alzheimer’s & Dementia - May 2017 Volume 13, Issue 5

Référence 2

Nutrient biomarker patterns and long-term risk of dementia in older adults / Camille Amadieu and al. Alzheimer’s & Dementia - Publié en ligne le 16 mars 2017

Contacts scientifiques

Catherine Féart
Chargée de recherche Inserm

Cecilia Samieri
Chargée de recherche Inserm