SPINE donne le feu vert à la science participative

Le jeu de découverte scientifique SPINE, co-développé par l’université de Bordeaux et la Harvard Medical School, sera présenté à la communauté scientifique bordelaise le 14 juin. Ce projet invite le grand public à analyser les images IRM sous forme de jeu pour faire avancer la recherche. Une pratique innovante à la frontière entre médiation scientifique et recherche.

  • 02/06/2016

SPINE est le fruit d’une collaboration internationale entre l’équipe du professeur Charles Guttmann (Brigham and Women's Hospital, établissement affilié à Harvard Medical School), et celles du LabEx TRAIL, soutenue par l’Initiative d’excellence de l’université de Bordeaux. Le lancement de SPINE est prévu pour septembre 2016.

Le crowdsourcing au service de la recherche

A l’origine, SPINE est une plateforme utilisée par les radiologues dans les laboratoires de recherche. Elle leur permet d’analyser des images IRM pour identifier des zones du cerveau atteintes de lésion associées à des maladies neurodégénératives. Un travail chronophage pour lequel la plus-value des spécialistes est limitée. Les chercheurs ont eu l’idée d’ouvrir l’accès à la plateforme à des contributeurs non scientifiques, formés via l’application, afin qu’ils les aident à analyser les milliers d’images dont ils disposent. Plus les joueurs seront nombreux et assidus, plus l’analyse sera rapide et plus les chercheurs auront matière à avancer.

Faire avancer la recherche est l’objectif principal de SPINE. Mais il s’agit aussi de démocratiser la science : chacun peut participer et découvrir les neurosciences.

Charles R.G. Guttmann,  — MD, Directeur du Centre d’Imagerie Neurologique et Professeur associé de radiologie, Brigham & Women’s Hospital

Réussir un projet participatif

A l’ère de la participation citoyenne, devons-nous inclure le grand public dans des domaines traditionnellement réservés aux experts comme la science ? N’est-ce pas augmenter le risque d’un mauvais diagnostic ? Pour faire face à ces inquiétudes, les concepteurs de SPINE ont élaboré plusieurs stratégies :

  • Créer une communauté de joueurs fidèles : les joueurs participent à de vraies expériences médicales. Avant commencer une partie, le laboratoire qui propose l’expérience se présente. Il donne des informations sur son projet de recherche, son équipe, les données à analyser, l’enjeu médical et les objectifs des analyses soumises. Pour que les joueurs reviennent, le jeu a été pensé de la façon la plus ludique possible avec des contenus facilement compréhensibles. A travers les défis, les récompenses et les classements, les joueurs entrent dans l’univers de SPINE et s’y attachent progressivement.
  • Assurer la qualité des résultats : les joueurs commencent par se former via l’application, leurs compétences sont testées par des images d’entraînement. Les chercheurs analysent les résultats et calculent la fiabilité de chaque joueur. Des analyses statistiques de l’ensemble des résultats (plusieurs joueurs analysant les mêmes images) permettent d’éliminer les réponses incohérentes.
  • Respecter les patients : les patients ont donné leur accord pour que les images IRM soient utilisées à des fins de recherche et leurs données sont anonymisées.
  • Ouvrir la recherche : demander la participation du grand public engage les chercheurs à être transparents sur les objectifs et les résultats de leurs analyses. Les joueurs sont acteurs de la recherche, du début à la fin.

SPINE donne autant à ses joueurs qu’il reçoit d’eux : chacun y trouvera son compte.

En route pour le lancement

Le 14 juin, le porteur américain du projet Charles Guttmann sera à Bordeaux pour présenter SPINE à la communauté locale des neurosciences. L’objectif est de mobiliser les scientifiques bordelais pour qu’ils utilisent SPINE dans leurs recherches, en proposant de nouvelles expériences à soumettre aux joueurs. Toutes les informations pour y participer dans l'encadré ci-contre.

A l’occasion du colloque ECSITE à Graz (Autriche), le prototype de SPINE sera présenté à des professionnels de la médiation scientifique venus de toute l’Europe. La session intitulée « GameLab » sera l’occasion de tester le jeu, d’en discuter entre professionnels et de l’améliorer avant sa version finale.

Enfin, le lancement public aura lieu en septembre. Préparez vos tablettes pour vous lancer dans le défi des neurosciences !

Séminaire SPINE

Le séminaire SPINE aura lieu le mardi 14 juin de 14h à 16h au NeuroCentre Magendie (Bordeaux).