Le Circuit scientifique bordelais « hors les murs » en images

Le Circuit scientifique bordelais s’est déroulé du 5 au 9 octobre à l’occasion de la Fête de la science 2020. Du fait de la crise sanitaire, il a eu lieu « hors les murs » du campus et a ainsi fait étape dans 4 établissements scolaires de la région tout au long de la semaine.

  • 13/10/2020

Le Circuit scientifique bordelais 2020 a pris ses quartiers dans des établissements scolaires de la région, ici au collège Lapierre à Lormont © rectorat de Bordeaux Le Circuit scientifique bordelais 2020 a pris ses quartiers dans des établissements scolaires de la région, ici au collège Lapierre à Lormont © rectorat de Bordeaux

Comme tous les ans, le campus bordelais organise son Circuit scientifique. Les années précédentes, plus de 2 000 élèves de primaire, collèges et lycées venus de toute la région avaient rendez-vous dans les établissements d’enseignement supérieur, les structures de recherche et leurs laboratoires afin de découvrir le monde passionnant de la science et de la recherche.

Cette année, crise sanitaire oblige, ce sont des chercheurs et personnels du campus qui sont partis à la rencontre des élèves de 4 à 8 classes différentes de 4 établissements, sélectionnés avec le rectorat de Bordeaux : le lycée Anatole de Monzie à Bazas, le lycée Georges Leygues de Villeneuve-sur-Lot, le lycée Alcide Dusolier de Nontron et le collège Georges Lapierre de Lormont. Géographie, mathématiques, neurosciences, génétique, archéologie, chimie ou encore astrophysique, les animations du Circuit ont couvert une dizaine de domaines scientifiques au travers d’une vingtaine d’ateliers – en numérique ou en présentiel.

Le Circuit scientifique bordelais est copiloté par l’université de Bordeaux et le CNRS, et organisé cette année avec Inria, le Rectorat de Bordeaux et Cap Sciences, et avec des chercheurs et personnels de différents laboratoires et structures du campus.

Hervé Hocquard, enseignant-chercheur de l'université de Bordeaux au Labri, invite les élèves à réfléchir sur un problème ouvert lié à des problèmes difficiles en informatique fondamentale/mathématiques discrètes © université de Bordeaux

Maths à modeler

Sur des supports matériels ludiques, les élèves de première S du lycée Anatole de Monzie à Bazas ont été invités par Hervé Hocquard, enseignant-chercheur à l’université de Bordeaux menant ses recherches au Laboratoire bordelais de recherche en informatique (Labri – CNRSCentre national de la recherche scientifique , Bordeaux INP et université de Bordeaux), à réfléchir sur un problème ouvert lié à des problèmes difficiles en informatique fondamentale/mathématiques discrètes.

Jeu sur le tableau périodique des éléments animé par les laboratoires de chimie du campus bordelais et le CNRS Aquitaine © université de Bordeaux

Jeu du tableau périodique des éléments

À l’occasion de l’année de la chimie et des 150 ans du tableau périodique de Mendeleïev, le CNRSCentre national de la recherche scientifique Aquitaine et l’université de Bordeaux, avec les laboratoires de chimie du campus, ont développé un jeu ludique et interactif mêlant jeu de plateau et expériences scientifiques. Ainsi, les élèves de seconde du lycée Georges Leygues à Villeneuve-sur-Lot ont abordé la chimie sous un angle nouveau, en alliant jeu, culture générale, rapidité et ingéniosité.

Les chercheurs du consortium ImaGEO ont fait découvrir les bases de la géographie aux élèves lors de trois ateliers sur les cartes, anciennes et contemporaines © université de Bordeaux

L’envers des cartes : énigmes en images chez les géographes

Les élèves de troisième du collège Lapierre à Lormont ont participé à un atelier mené par les chercheurs du consortium ImaGEO au sein du laboratoire Passages, lors duquel ils ont découvert les bases de la géographie : représenter la Terre à travers le temps, comprendre les différents systèmes de projection et lire la sémiologie de cartes. Ils se sont ainsi projetés dans l’envers des cartes, ont appris à décoder les secrets de fabrication des cartes anciennes et contemporaines, et ont vu comment les scientifiques s’emparent de celles-ci pour déchiffrer les mondes passés, présents et à venir.

Avec de la pâte à modeler, les élèves ont formé et assemblé les pièces d'un avion pour mieux comprendre et modéliser des procédés de fabrication © université de Bordeaux

Minecraft à l’européenne ou comment mieux simuler le comportement des matériaux

Les élèves de seconde Sciences de l’ingénieur du lycée Georges Leygues à Villeneuve-sur-Lot ont participé à un atelier pratique autour de trois procédés très utilisés dans l’industrie : l’usinage, le soudage et la fabrication additive. À cet effet, des chercheurs de l’Institut de mécanique et d’ingénierie (I2M - CNRS, Ensam, Bordeaux INP, Inrae et université de Bordeaux) impliqués dans le projet européen Enable leur ont fait former et assembler les pièces d’un avion ou d’une voiture en utilisant de la pâte à modeler afin de mieux comprendre et modéliser ces procédés.

Arthur Leblois, chercheur CNRS à l'IMN explique comment il étudie le cerveau des oiseaux pour comprendre les mécanismes de l’apprentissage sensori-moteur, tel que l’apprentissage du langage © université de Bordeaux

Forum des métiers : d’un objet mystère aux métiers de – et autour de – la recherche

En partant d’un objet mystérieux et du questionnement des élèves, les intervenants de différents laboratoires de recherche du campus bordelais ont raconté l’histoire de leur recherche ou de leur métier dans le domaine de la recherche. Parmi eux, Arthur Leblois, chercheur CNRS à l’Institut des maladies neurodégénératives (IMNInstitut des maladies neurodégénératives CNRSCentre national de la recherche scientifique et université de Bordeaux) a rencontré les élèves de troisième du collège Lapierre et leur a expliqué comment il étudie le cerveau des oiseaux pour comprendre les mécanismes de l’apprentissage sensori-moteur, tel que l’apprentissage du langage.

Emmanuel Picheau, doctorant de l’université de Bordeaux au CRPP, réalise des bulles de savons aux formes originales lors d'un atelier sur les tensioactifs © université de Bordeaux

Des bulles de savon aux émulsions : à la découverte des tensioactifs par des expériences simples

Les tensioactifs (savons, détergents, émulsifiants…) sont présents dans de nombreux produits du quotidien. Dans un atelier animé par des chercheurs du Centre de recherche Paul Pascal (CRPP – CNRSCentre national de la recherche scientifique et université de Bordeaux), les élèves de seconde du lycée Alcide Dusolier à Nontron ont pu découvrir quelques effets surprenants des tensioactifs, telles que les bulles de savons aux formes originales réalisées par Emmanuel Picheau, doctorant de l’université de Bordeaux au CRPP.

Le Circuit scientifique bordelais "hors les murs" s'est également déroulé en virtuel avec l'équipe de Cap Archéo lors d'un atelier à distance © université de Bordeaux

Des vestiges aux spécialistes, l’archéologie en réseau

Cette année, le Circuit scientifique bordelais « hors les murs » proposait à la fois des ateliers en présentiel et à distance. La classe de seconde européenne du lycée Anatole de Monzie à Bazas a ainsi rencontré de manière virtuelle l’équipe de Cap Archéo pour enquêter sur différents vestiges archéologiques et a pu échanger avec Christophe Fourloubey, archéologue spécialiste de la préhistoire à l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap).

Atelier introduisant le parallélisme avec la construction d'une face latérale d'une pyramide © université de Bordeaux

La pyramide de Chine

La pyramide de Chine… ou comment introduire le parallélisme avec la construction d’une face latérale d’une pyramide. Cette activité animée par Emmanuelle Saillard, chercheuse Inria et Laurence Chevillot, chargée de médiation scientifique au centre Inria Bordeaux Sud-Ouest, est remontée au temps des pharaons pour confronter les élèves de seconde du lycée Alcide Dusolier à Nontron au calcul haute performance. Ils ont ainsi vu comment résoudre un problème avec du parallélisme, les difficultés qui y sont liées et comment écrire une solution algorithmique.

Fabrice Mauvy, enseignant-chercheur à l’université de Bordeaux et à l'ICMCB présente les applications de l'hydrogène et le principe de la pile à combustible © université de Bordeaux

Hydrogène et pile à combustible… au service de l’énergie de demain

Découvertes au début du XIXe siècle, les piles à combustibles constituent un des systèmes les plus intéressants pour la transformation de l’énergie chimique en énergie électrique. À l’aide d’une maquette, Fabrice Mauvy, enseignant-chercheur à l’université de Bordeaux et menant ses recherches à l’Institut de chimie de la matière condensée de Bordeaux (ICMCB – CNRSCentre national de la recherche scientifique , Bordeaux INP et université de Bordeaux), a présenté aux élèves de seconde du lycée Georges Leygues de Villeneuve-sur-Lot le principe et les utilisations de la pile à combustible.

Les élèves ont déchiffré le code de la vie au cours de différents ateliers sur l'ADN animés par les chercheurs du laboratoire MFP © université de Bordeaux

Enquête sur l’ADN : déchiffrons le code de la vie

Au cours de trois ateliers animés par des chercheurs du laboratoire Microbiologie fondamentale et pathogénicité (MFP – CNRS et université de Bordeaux) à l’Institut européen de chimie et biologie (IECB – CNRSCentre national de la recherche scientifique , InsermInstitut national de la santé et de la recherche médicale et université de Bordeaux), les élèves de troisième du collègue Lapierre à Lormont ont découvert l’ADN en s’amusant. Ils ont extrait de l’ADN présent dans les fruits rouges, ont construit une molécule d’ADN en trois dimensions et décrypté le code génétique afin de dévoiler le message secret contenu dans l’ADN.

Wilfrid Néri, ingénieur CNRS au CRPP réalise des expériences spectaculaire en physique-chimie utilisant l’azote liquide © université de Bordeaux

L’air dans tous ses états : l’azote liquide, à la découverte d’un liquide hors du commun

Wilfrid Néri, ingénieur CNRSCentre national de la recherche scientifique au CRPP a impressionné les élèves de seconde du lycée Alcide Dusolier à Nontron avec des expériences spectaculaires utilisant l’azote liquide. Au cours de cet atelier, les lycéens se sont interrogés sur la notion de température, sur le changement d’état liquide-gaz et sur la composition de l’air. Ils ont également pu découvrir des exemples d’utilisations de l’azote liquide telles que la supraconductivité ou la conservation.

À l'aide de jeux de cartes, les élèves ont reconstruit les différentes étapes d’une recherche archéologique et découvert quels spécialistes s'intéressent aux différents types de vestiges © université de Bordeaux

Les métiers de l’archéologie

En remettant des jeux de cartes dans l’ordre chronologique, les élèves de troisième du collège Lapierre à Lormont ont reconstruit les différentes étapes d’une recherche archéologique. Par le biais d’un assemblage de paires, Sonia Syllac, chargée de communication, valorisation et médiation scientifique à l’Institut Ausonius (CNRSCentre national de la recherche scientifique et université Bordeaux Montaigne) leur a également fait découvrir quels spécialistes s’intéressent aux différents types de vestiges.

La liste des unités de recherche de l'édition 2020

  • le laboratoire ARNA (Acides nucléiques : Régulations naturelles et artificielles,
  • le Centre de recherche Paul-Pascal (CRPP),
  • l'Institut de chimie de la matière condensée de Bordeaux (ICMCB),
  • l'Institut des maladies neurodégénératives (IMN) le laboratoire SANPSY- Sommeil Addiction Neuropsychiatrie de Bordeaux Neurocampus,
  • l'Institut de mathématiques de Bordeaux (IMB),
  • l'Institut de mécanique et d'ingénierie (I2M) avec le projet européen Enable,
  • le Laboratoire d'astrophysique de Bordeaux (LAB),
  • le Laboratoire bordelais de recherche en informatique (LABRI),
  • le Laboratoire de microbiologie fondamentale et pathogénicité (MFP),
  • le laboratoire PACEA - de la Préhistoire à l'actuel : culture, environnement et anthropologie,
  • le Consortium ImaGEO au sein du laboratoire Passages,
  • le Centre de recherche Inria Bordeaux Sud-Ouest,

Contact

Delphine Charles
Chargée de communication scientifique