ACCES, lauréat de l’appel à projets "Dispositifs territoriaux pour l’orientation vers les études supérieures"

Avec le projet Accompagnement vers l’enseignement supérieur (ACCES), l’université de Bordeaux fait partie des 8 premiers lauréats de l’appel à projets « Dispositifs territoriaux pour l’orientation vers les études supérieures » de l’action « Territoires d’innovation pédagogique » du 3e volet du Programme investissements d’avenir (PIA3).

  • 21/05/2019

© Freepik © Freepik

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation et Guillaume Boudy, secrétaire général pour l’Investissement ont annoncé le 13 mai la liste des 8 lauréats de la première vague (22 dossiers déposés) de l’appel à projets « Dispositifs territoriaux pour l’orientation vers les études supérieures » de l’action « Territoires d’innovation pédagogique » du Programme investissements d’avenir (PIA).

Un appel à projets articulé avec la réforme de l’accès au premier cycle des études supérieures

Doté d’une enveloppe de 70 millions d’euros, sous forme de dotations décennales, cet appel à projets a pour objectif de soutenir la constitution d’écosystèmes de l’orientation permettant d’accompagner les lycéens dans leur entrée dans l’enseignement supérieur au sein de leurs territoires de proximité. Les acteurs de l’enseignement secondaire, de l’enseignement supérieur, de l’emploi, de l’information et du conseil en orientation étaient invités à s’associer pour expérimenter des dispositifs ayant vocation à consolider et enrichir une information et un accompagnement de qualité. L’enjeu : aider les jeunes à s’orienter vers les filières les plus adaptées à leurs profils, à leurs aspirations et à leurs projets, et surtout, à dépasser les obstacles liés aux inégalités territoriales.

ACCES, mobilisation générale contre les inégalités territoriales

Co-porté par l’université de Bordeaux, l’université de Bordeaux Montaigne, l’université de Pau et des Pays de l’Adour, la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Nouvelle-Aquitaine et le rectorat de l’académie de Bordeaux, le projet ACCES compte aussi avec l’implication de l’Agence régionale pour l’orientation, la formation professionnelle et l’emploi (AROFE) , l’Association de la Fondation Étudiante pour la Ville (AFEV), l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) , la French Tech, le CROUS  et le soutien de la région Nouvelle-Aquitaine.

La Caisse des dépôts et consignations, opérateur de l’appel à projets, doit préciser prochainement le montant du budget alloué et les modalités de conventionnement et de suivi, ce qui permettra de préparer la mise en œuvre du projet ACCES. Dès septembre prochain, une série d’expérimentations sera ainsi lancée dans des territoires de l’académie de Bordeaux, où se concentrent les conditions les plus défavorables à la poursuite d’études post-bac, et ce dans chacun des 5 départements.

Nous pouvons collectivement être fiers d’être lauréats car non seulement la lutte contre les inégalités territoriales en matière d’orientation est l’affaire de tous, mais aussi car cette heureuse issue fait la preuve, par la construction collégiale du projet, que c’est bien par une mobilisation générale et coordonnée de l’ensemble des acteurs parties prenantes de l’orientation que nous pourrons être efficaces.

Sandrine Rui — Vice présidente en charge de la Formation, de la vie universitaire et citoyenne à l’université de Bordeaux, responsable académique du projet

« Nos missions de  service public rejoignent les préoccupations de la Région Nouvelle-Aquitaine quant à la nécessité d’œuvrer au plus près des territoires ruraux et/ou défavorisés en matière d’orientation, de travailler les représentations des lycéen.ne.s concernant l’enseignement supérieur . Cette ambition partagée trouve ici des moyens nouveaux au service de cette belle dynamique coordonnée »
Elisabeth Magne, vice-présidente déléguée Orientation, stages, insertion professionnelle à l’université Bordeaux Montaigne

« Ce projet s’inscrit dans la continuité des actions d’aide à l’orientation pour les lycéens proposées par les universités. Il va nous permettre d’en initier de nouvelles, pour donner une chance de réussite dans l’enseignement supérieur à tous les jeunes du territoire »
Eve Péré, vice-présidente déléguée à l’Orientation et l’insertion professionnelle de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour