ASSETS+ : un consortium européen pour les technologies de la Défense

Le projet ASSETS+ sera doté de plus de 3,8 millions d'euros pour les trois prochaines années dans le cadre du programme Erasmus+. Il a pour ambition de développer des compétences en robotique, C4ISTAR et la cybersécurité afin de former les ressources humaines dont l'industrie de la défense européenne aura besoin dans les années à venir.

  • 23/09/2019

Rafale © Kuntal Saha, iStock.com Rafale © Kuntal Saha, iStock.com

ASSETS+, pour « Alliance pour les compétences stratégiques traitant des technologies émergentes dans la défense » regroupe pas moins de 30 partenaires universitaires, industriels, clusters (…) issus de 8 pays, autour d’un objectif partagé : former les ressources humaines dont l'industrie de la défense aura besoin dans les années à venir. L’université de Bordeaux est très investie sur ce projet, aux côtés de ses partenaires européens, et tout particulièrement de l’université de Pise, qui le coordonne. Avec plus de 3 millions d’euros de dotation, ASSETS+ est le seul consortium financé par Erasmus+ autour de la Défense, thématique sélectionnée en 2019 par la Commission européenne comme secteur prioritaire, pour « lutter contre le déficit de compétences » dans ce domaine.

L’enjeu est en effet de taille. Dans le contexte d’évolution très rapide de l'industrie, de ses processus métiers et donc des compétences nécessaires pour exploiter les nouvelles technologies innovantes, en Europe, la Défense se doit de devenir plus attrayante pour les nouveaux talents, d’anticiper ses besoins en compétences et de se doter d’une offre de formation adaptée aux évolutions de son marché.

Le consortium a été pensé pour aborder tous les domaines du secteur de la défense (aéronautique, naval, terrestre) et pour toucher autant de bénéficiaires que possible, du secondaire au supérieur, en passant par la formation professionnelle avancée et la reconversion professionnelle. Il portera principalement sur trois technologies : la robotique, C4ISTAR et la cybersécurité.

Joanne Pagèze, vice-présidente Internationalisation, précise : « ASSETS+ sectorial skills nous insère dans une dynamique européenne qui relie veille technologique, industrie et enseignement supérieur afin de développer des formations innovantes et ouvertes pour les technologies émergentes à l'université de Bordeaux. ». C’est aussi un projet collectif qui réunit localement autour de l’université de Bordeaux les acteurs du secteur des technologies de la défense comme Bordeaux INP ou en lien avec la filière aéronautique, comme la fondation Bordeaux université.

Car, grâce à ASSETS+, la filière Défense, des PME aux grandes entreprises, bénéficiera à terme non seulement d’un vivier de talents qualifiés, mais aussi des dispositifs de formation permanente nécessaires au pilotage de ses ressources humaines sur des métiers très évolutifs. Quant aux autorités nationales et régionales, elles trouveront avec ASSETS +un appui pour porter les stratégies « pays » de la Défense et participer aux actions de sensibilisation.

Hélène Jacquet, vice-présidente Stratégie et développement, se réjouit de ce projet qui « illustre notre stratégie de développement autour de filières et technologies clés pour les grands enjeux sociétaux et économiques du futur. Ce sont plusieurs années de travail de structuration de nos forces autour de l’aéronautique et de la défense, en collaboration étroite avec nos partenaires industriels, académiques et territoriaux, qui sont aujourd’hui reconnues d’intérêt majeur pour la construction européenne. »

30 partenaires engagés dans ASSETS+

  • Partenaires français :

Université de Bordeaux, Aérocampus Aquitaine, Centralesupelec, Safran Electronics and defense, Groupement des industries de construction et activités navales

Université de Pise, Aalborg université, Ecole Royale Militaire- Koninklijke Militaire School, Universidad Carlos III de Madrid, Universidad de Cadiz, Universidad de Sevilla, Universidad Politecnica de Madrid, Rzeszow University of technology

Thèmes :