Biodiversité sur le campus

A l'heure où les grands projets urbains se multiplient, l'université de Bordeaux veille à un juste équilibre entre activité humaine et nature sur ses campus.

  • 20/05/2014

Les orchidées du campus sciences et technologies Les orchidées du campus sciences et technologies

Le projet 3B « Biodiversité Biomasse Bordeaux » 

Le campus sciences et technologies de l'université de Bordeaux, situé sur les communes de Talence et de Pessac, œuvre à la préservation de son environnement et de ses biotopes. Le projet 3B vise à valoriser cette biodiversité ainsi que la richesse des espèces animales et végétales. 

1901 arbres de 120 espèces différentes recensés, une collection de conifères (Pinetum), des zones refuges de la biodiversité (orchidées, prairies fleuries, zone humide, roselière, nichoirs...), des pratiques d’entretien des espaces verts respectueuses de l’environnement... Voilà quelques-uns des résultats obtenus dans le cadre du projet visant à mieux connaître et protéger la diversité biologique des espaces verts du campus. 

Dactylorhiza Fuchsii : une 10ème espèce d'orchidée identifiée

Après l’observation de 9 espèces d'orchidées sur le campus de Talence, le parc du Haut-Carré accueille l’orchis de Fuchs ! Cette orchidée assez courante en Europe, fleurit de mai à juin et aime les sols calcaires. Elle appartient au genre Dactylorhiza dont les espèces sont souvent difficiles à identifier. L'orchis de Fuchs, avec ses feuilles maculées de noir sur la face supérieure, peut se confondre avec l'orchis tacheté. C'est le lobe central du labelle (troisième pétale de la fleur) nettement plus long que les latéraux qui permet de l’identifier, ainsi que l'éperon droit et non recourbé.

Orchis de Fuchs © Marie Albert

L'espèce est dédiée à Leonhart Fuchs, médecin et botaniste allemand du 16ème siècle. Le nom de genre scientifique Dactyloriza fait référence aux racines de ces orchidées en forme de doigts. Le pied unique découvert est très fragile et nécessite une attention particulière. Sa protection est essentielle pour la pérennité de l'espèce en ce lieu !

La période de mai à juin est la plus favorable pour l’observation, n’hésitez pas à découvrir toutes les orchidées recensées et préservées par le projet 3B. Les fameuses céphalanthères à grandes fleurs, très rares en Gironde, sont également écloses aux abords du bois. Un panneau d’information sur site permet de les repérer. Bien évidemment, la cueillette des fleurs est strictement interdite !

Découvrir l'implantation des orchidées du Haut-Carré

Télécharger la plaquette Biodiversité urbaine : un campus vert dans la cité

Mots clés :

Contact

Service culture
Talence