Inside : un partenariat international sur les défis liés à l’identité chez les jeunes en Europe

Le partenariat Inside réunit des chercheurs de cinq universités européennes et une ONG. Objectif : développer les connaissances scientifiques et élaborer des outils sur le thème de l’identité des adolescents et des jeunes adultes. Lyda Lannegrand-Willems et Cyrille Perchec (Laboratoire de psychologie / Faculté de psychologie de l’université de Bordeaux) sont impliqués.

  • 15/06/2017

Le partenariat INSIDE (Innovative Curriculum for Strong Identities in Diverse Europe) souhaite produire de nouvelles connaissances scientifiques et élaborer des ressources innovantes sur l’identité des jeunes.

L’Europe d’aujourd’hui présente en effet de nombreux défis pour le développement identitaire des adolescents et des jeunes adultes. Les inégalités socioéconomiques, les fragmentations socioculturelles et le manque de tolérance dans les sociétés européennes contribuent aux expériences de stigmatisation et d’exclusion fondées sur des aspects fondamentaux de l’identité des jeunes, tels que l’ethnicité, la religion, la classe sociale, le genre, l’orientation sexuelle ou le handicap.

La situation géopolitique actuelle, avec l’accueil de réfugiés et les migrations internationales vers l’Europe et au sein de l’Europe, crée un contexte dans lequel les défis pour les transitions des jeunes liées à l’identité deviennent encore plus marqués.

Concrètement, le projet fournira :

  • un programme de cours pour une formation intensive sur le développement identitaire des jeunes,
  • un compendium d’articles scientifiques sur les processus identitaires et les perspectives d’intervention auprès des jeunes
  • des ressources pédagogiques numériques libres sur les modalités de soutien des jeunes confrontés à des défis liés à l’identité. Ces ressources, disponibles en 6 langues, seront conçues pour être utilisables dans le cadre de l’enseignement supérieur tout comme dans une démarche d’autoformation non formelle.

Le projet est piloté par l’Université Mykolas Romeris (Lituanie) en partenariat avec l’Université de Bologne (Italie), l’Université Babeş-Bolyai (Roumanie), l’université de Bordeaux (France), l’Université Cardinal Wyszyński à Varsovie (Pologne) et la Tolerant Youth Association (Lituanie).

Il est coordonné par la Professeure Saulė Raižienė et la professeure associée Rasa Erentaitė, toutes deux de l’Institut de Psychologie de l’Université Mykolas Romeris. Le projet est financé par le partenariat stratégique Erasmus + KA2.

Mots clés :

Thèmes :