Le label de doctorat européen

Le « Doctorat Européen » (ou « Doctor Europaeus ») consiste en un diplôme de doctorat classique, auquel s’ajoute une attestation de « label européen » délivrée par l’université de Bordeaux et signée par son président.

Quatre conditions doivent être respectées pour pouvoir déposer une demande de « label européen » au moment de l’organisation de la soutenance de thèse :

  • le doctorat devra avoir été préparé pendant au moins un trimestre dans un pays européen autre que le pays de soutenance;
  • l’autorisation de soutenance est accordée au vu des rapports rédigés par au moins deux professeurs appartenant à des établissements d’Enseignement Supérieur de deux États européens différents autres que celui où sera soutenue la thèse;
  • au moins un membre du jury doit appartenir à un établissement d’enseignement supérieur d’un État européen autre que celui dans lequel le doctorat est soutenu; 
  • une partie de la soutenance doit être effectuée dans une langue nationale européenne autre que la (ou les) langue(s) nationale(s) du pays où est soutenu le doctorat. 

Dispositions pratiques : 

Un candidat qui désire obtenir le « label européen » doit simplement le signaler à son école doctorale avant la soutenance.

Ce label n’apparaît pas sur le diplôme de docteur, mais il constitue un élément fort pour valoriser la formation doctorale à l’international.

Ce dispositif est distinct de celui de la codirection internationale ou de la cotutelle de thèse, auquel il peut toutefois se superposer.

Focus label européen et cotutelle de thèse :

La combinaison du doctorat en cotutelle et du label européen offre au doctorant l’opportunité d’accentuer l’internationalisation de son profil, puisqu’il aura travaillé dans au moins trois pays et pratiqué plusieurs langues dans le cadre de ses travaux.

Ce parcours, qui favorise la valorisation de la formation doctorale à l’international, doit être envisagé le plus tôt possible afin d’intégrer la mission de recherche chez le troisième partenaire dans le calendrier de réalisation du doctorat, de développer les partenariats et de permettre aux unités de recherche de rattachement du doctorant d’obtenir les financements nécessaires.

L’association de la cotutelle de thèse et du label européen suppose, pour le doctorant et ses directeurs de recherche, de cumuler les exigences des deux dispositifs et, à ce titre :

  • d'impliquer trois unités de recherche situées dans trois pays différents (une à l’université de Bordeaux et deux à l’étranger dont au moins une en Europe) ;
  • de séjourner par périodes alternées et équilibrées entre les deux établissements d’inscription (université de Bordeaux + établissement partenaire de la cotutelle) et au moins un trimestre dans une unité de recherche d'un troisième pays, nécessairement européen (mission de recherche) ;
  • de faire rédiger, en vue de la soutenance, les rapports par au moins deux enseignants HDR appartenant à des établissements européens de pays autres que la France ou celui de l’établissement partenaire de la cotutelle ;
  • de soutenir dans au moins deux langues dont une langue nationale autre que le français ou que la langue du pays de l’établissement partenaire de la cotutelle ;
  • de composer un jury pour moitié de membres extérieurs aux deux établissements d’inscription (partenaires de la cotutelle) et d’au moins un membre appartenant à un établissement d’enseignement supérieur situé dans un État européen autre que la France ou celui de l’établissement partenaire de la cotutelle.

Le doctorant souhaitant obtenir le label européen doit en informer son école doctorale au moins huit semaines avant la soutenance. Suite à la soutenance, une attestation de délivrance du label est octroyée par l’université de Bordeaux au jeune diplômé, parallèlement aux deux diplômes de doctorat.

Mise à jour le 08/11/2016

Collège des écoles doctorales

Stéphanie Danaux
Chargée de projets cotutelle de thèse

05 40 00 27 01
Contacter par courriel